01 octobre – Les Parisiens

Les yeux brillants, la manucure de mon quartier me dit : « La saison 3 d’Emily in Paris sort en décembre. »

Elle enchaîne alors : « J’adore cette ville ! C’est si beau. Je rêve d’y aller… ».

Puis, elle se penche vers moi : « Mais alors… c’est vrai ? Les Parisiens sont ils aussi séduisants et romantiques que dans la série ? ». J’hésite entre la franchise… et une réponse un peu floue. Ses yeux rêveurs sont si jolis que je me sens mal de briser ses illusions.

21 septembre – Pelote de laine

Mon ami Anson me raconte ses péripéties amoureuses et je l’écoute avec une fascination curieuse. Ce soir, alors que nous buvons un café, il me dit avoir rencontré une fille. Qu’il l’aime beaucoup et voudrait sortir avec elle. « Du coup, je lui tricote un chandail… », me dit-il.

J’ouvre grand les yeux. Un chandail? « Eh bien oui, continue-t-il… si je veux lui demander de sortir avec moi, il faut que je lui offre un cadeau. C’est obligatoire ici. Du coup, je lui en fabrique un moi-même. C’est plus personnel. »

Même si je trouve étrange de devoir offrir d’office un cadeau à quelqu’un pour débuter une relation, je trouve le geste absolument adorable.

Mais, je me demande malgré tout ce que l’heureuse élue va faire d’un chandail en laine à Hong Kong en septembre alors qu’il fait 35 degrés dehors.

16 septembre – Pass vaccinal pour les petits

Dès la fin du mois, ce sera au tour des enfants de 5 à 11 ans de devoir se faire vacciner, sous peine de ne plus pouvoir entrer dans les lieux publics, types restaurants, cinémas, bibliothèques, centres de sports, églises… ni participer à des activités extrascolaires.

15 septembre – Alarme sous marine

Lundi. Jour férié pour le mid-autumn festival. Il est quinze heures. Nous sommes immergés dans la mer.

Alors que nous barbotons tranquillement, des alarmes retentissent. Elles sont stridentes. « Whouiiiiiiwhouiiiiiwhouiiiii ». Tout le monde se fige et fixe la cabine du mètre nageur. Il sort et dans son micro baragouine des choses en cantonais. Entre les grésillements et l’eau dans mes oreilles, je ne comprends rien.

Soudain, un escadron arrive. Ils sont quatre. Shorts rouges, t-shirt jaunes. Ils courent sur la plage faisant une belle concurrence à David Hasselhof. Ils sortent leurs hauts parleurs et le bruit recommence : « Whouiiiiiwhouiiiiiiwhouiiii », suivi par le même message mystérieux.

Je commence à m’inquiéter. Y aurait il un requin près des côtes, un tsunami en approche, un escadron de méduses urticantes ? Mais la foule reste étrangement calme.

– Qu’est ce qu’il se passe, demandé-je à mon voisin.

– Oh rien… L’homme là bas s’est approché trop près d’un caillou avec son wake-board.

Le calme revient alors… et les sauveteurs reprennent leur poste dans leurs tours de garde.

08 septembre – Accessoires

Nous habitons temporairement avec notre amie S. Elle déménage prochainement à l’étranger et loge chez nous en attendant.

S. est hongkongaise et elle est arrivée chez nous avec un lot d’accessoires mystérieux. De petites tasses en plastique multicolore attirent mon attention. Elles sont mignonnes et de tailles différentes… mais ne sont pas faites pour boire.

– A quoi ça sert ? lui demandais je curieuse.

– Chaque tasse permet de mesurer une portion de riz différente… en fonction du nombre de personnes ou du plat que l’on réalise.

Je secoue la tête ! Il m’en faut ! Je dose toujours mon riz dans des verres à eau sans savoir si les quantités sont correctes.