15 février – Odeurs

J’ai grandi dans une maison au beau milieu d’un petit village de montagne. Nous n’avions pas de voisins que nous pouvions entendre… ou dont nous pouvions sentir les odeurs de cuisine.

Mais je me souviens étant petite, avoir découvert avec merveille la cuisine de mes amis qui étaient Yougoslaves et chez qui j’allais manger (oui, à l’époque, la Yougoslavie existait encore… ça vous donne une idée de mon âge). Ou encore, lorsque j’allais chez les copines qui vivaient en appartements, je humais avec curiosité les fumets qui s’échappaient des appartements voisins alors que midi approchait : la cuisine portugaise, italienne, espagnole ou roumaine ! Tous ces effluves jusqu’alors inconnues et synonymes de voyages.

Aujourd’hui, dans mon immeuble, nos voisins sont majoritairement hongkongais ou chinois. Et je me dis que chaque soir, c’est eux qui doivent voyager en se demandant ce que nous cuisinons ! (Même si on a sacrément dû les traumatiser avec notre raclette du Chinese new year !).

21 juin – Balade olfactive

Parmi les choses qui me surprennent lors de mon retour en Suisse, voici un petit panorama des odeurs si typiques de notre pays.

En été, la Suisse sent la grillade et l’herbe coupée. Elle sent le bitume chaud quand l’orage arrive. Ou elle sent encore la terre humide lors de mes balades en forêt. Elle sent le détergent et le pain frais dans les grandes surfaces. Et elle sent la lessive qui sèche au soleil.

Chaque jour est une source de nouvel étonnement ! Et chaque odeur me rappelle une multitude de souvenirs!

Port aux parfums

Le nom chinois de Hong-Kong s’écrit 香港 ! C’est la prononciation cantonaise qui est conservée… et c’est ainsi qu’on nomme la ville : Hong-Kong, ou plutôt Heung Gong, si on tend l’oreille quand les vrais hong-kongais en parlent!

En traduction littérale, 香港 signifie « parfumé (香) port (港) », donc en français « port parfumé » ; « port aux parfums »…

Lire la suite