Sous la pluie

En passant

Quand il pleut en Suisse, il fait froid.

Hier, regardant par la fenêtre, j’étais saisie de frissons psychologiques : le ciel était noir… la pluie tombait comme si on avait ouvert un robinet quelque part… des éclairs zébraient le ciel! Un vrai temps de chien, comme on dit. Devant sortir, j’enfile un pull, une écharpe, des chaussettes, une veste, prends mon parapluie… la pluie, ça glace. Puis, j’arrive dehors. L’humidité étant à son comble, il ne faisait pas froid du tout. Je me suis mise à suer à grosses gouttes comme si je me baladais dans un hammam. J’ai dû m’arrêter quelque part pour enlever la veste, l’écharpe… et je me suis baladée en pull, les manches remontées, tout l’après-midi.

Il va falloir que je réhabitue mes réflexes de petite Suisse !

Emportée par la foule…

Vivre à Hong-Kong, c’est accepter de vivre dans une foule grouillante, permanente, sans cesse en mouvement. Avec des zones allant de 6’690 à 57’250 habitants par kilomètre carré, contre 206 environ en Suisse, c’est un sacré changement. Surtout, quand comme moi, on a grandi dans un village de 500 habitants environ. Lire la suite

Back in town

Le temps a filé et nous voilà déjà de retour dans notre chez-nous asiatique, après avoir passé deux magnifiques semaines en Suisse. C’était nos premières vacances « à la maison » – et comme vous pouvez l’imaginer, c’était étrange d’être chez soi sans avoir de chez soi! Mais, mis à part ce sentiment de nomadisme, c’était génial de revoir la famille et les amis, en vrai, sans écrans interposés! Les discussions, les rigolades, voir pousser les bébés! Ça nous a fait vraiment du bien de voir ceux qu’on aime ! Lire la suite

5, 4, 3, 2, 1…

J-12 – lundi matin: Ça y est! Le compte à rebours a commencé. Nous

20180903_1753558885058906293816848.jpg

avons quitté l’appartement vendredi soir. Nous avons organisé notre verre de départ au cœur du bar fétiche de notre adolescence, fait des bisous mouillés et émus aux grands parents – et désormais, pendant deux semaines, nous sommes littéralement des « Sans Domicile Fixe ».

Lire la suite