31 octobre – Les animaux que l’on mange

Alors qu’en Europe, les emballages de viande sont anonymisés, dépossédés de leur apparence première, à Hong Kong, on sait toujours ce que l’on mange.

Au marché, la carcasse du cochon entier est suspendue aux crochets des étals, des poulets vivants s’agitent dans de grandes cages avant de passer sous la lame du boucher, les poissons frétillent encore dans les bacs. C’est frais… et c’est explicite.

Au supermarché, on ne cache pas non plus l’origine des morceaux qui sont emballés dans des barquettes en plastique et le marketing nous rappelle sans honte – et avec beaucoup de mignonnerie – que la côtelette, c’est un petit porcelet mignon, et que le filet de poulet provient d’un joli animal à plumes.

Il n’y a aucune hypocrisie concernant ce que mangent les carnivores.

04 octobre – Le drame de l’expatrié

Un drame est survenu ce matin. J’ai terminé la confiture faite avec amour par ma maman… la meilleure confiture du monde, à l’abricot!

J’ai fait durer le pot le plus longtemps possible. 77 jours pour être exacte. 77 jours d’utilisation parcimonieuse… la pointe d’un couteau… le moins possible. Étaler au maximum la précieuse gelée pour être sûre d’en profiter longuement.

Maintenant, il va falloir être patiente… en attendant le prochain retour en Suisse!

20 mai – Röstifolie et salade de rampons

Il y a des moments où l’on a envie de manger suisse. Mais avec 33 degrés dehors… on oublie rapidement la fondue et la raclette ! Du coup ce soir je cuisine des röstis – pour les non-Suisses cette fameuse galette de pommes de terre… et avec ceci une sauce à la zürichoise à base de champignons certes locaux mais cela fait l’affaire.

Heureusement, lors de mon dernier retour en Suisse j’ai ramené suffisamment de bouillon pour tenir un siège. C’est ce qui donne le bon goût authentique de nos montagnes.

Lire la suite

03 avril – petit déj au caa caan teng !

Ce matin, nous allons déjeuner dans un caa caan teng. Ces restaurants, à l’allure rustique, sont des classiques de la culture hongkongaise.

Le concept est simple : dans une petite cantine sans chichi vous pourrez manger très rapidement de la cuisine qui tient au ventre.

Lire la suite

Aventure culinaire #9 – L’abalone et le concombre de mer

Il y a plusieurs semaines, nous sommes allés dans un restaurant gastronomique chinois et avons eu la chance de faire une nouvelle découverte culinaire, en dégustant deux mets emblématiques de l’Asie du Sud-est: l’abalone et le concombre de mer.

Devant, l'abalone et derrière, le concombre de mer

Devant, l’abalone et derrière, le concombre de mer

Malgré son nom digne d’un jeu vidéo, l’abalone est une créature bien réelle et c’est un des mets fins de la gastronomie chinoise, au même titre que le caviar, les huîtres ou que le foie gras dans nos contrées occidentales.

Mais… qu’est-ce que c’est ?

Lire la suite