L’hiver à Hong-Kong

L’autre jour, j’ai téléphoné à une amie en Suisse et lorsque je me suis plaint qu’il faisait froid à Hong-Kong avec nos quinze degrés, elle a ri ! Je la comprends puisqu’en Suisse, c’est plutôt autour des 5 degrés qu’il fait.

Un lundi matin ordinaire avec la queue devant le magasin Canada Goose

Un lundi matin ordinaire avec la queue devant le magasin Canada Goose (marque québecoise avec des vestes faites pour supporter les grands froids)

L’année dernière, moi aussi j’avais ricané en regardant les Hongkongais se promener avec manteaux, écharpes, cache-oreilles et bonnets en laine ! Je m’étais même moquée sans honte des gens qui faisaient la queue devant le magasin Canada Goose alors que moi, je me promenais en sandalettes, époustouflée par la douceur ambiante. Lire la suite

C’est du chinois #4 – Le Pinyin

Mon cahier de révision

Voici un extrait de mon cahier de révision absolument chaotique, mélangeant caractères chinois traditionnels, pinyin, français et anglais !

Pour apprendre le cantonais, comme je ne sais pas lire le chinois simplifié ou traditionnel, j’utilise un système qui s’appelle le pinyin. En résumé, le pinyin est un système de romanisation du chinois. Il permet de traduire en lettres latines, la manière de prononcer les mots chinois. C’est LE système utilisé par les étrangers qui veulent donc s’attaquer à cette langue si riche et si complexe.

En gros, en utilisant le pinyin, on écrira la manière de prononcer le mot et on y ajoutera un numéro à la fin, indiquant le ton du mot lui-même! (Par exemple, le mot 我, qui signifie « je », s’écrira « ngo5 » en pinyin, m’indiquant comment le prononcer, ainsi que le ton lié à ce mot! – pour rappel en cantonais, il y a neuf tons, alors qu’en mandarin il n’y en a que cinq). Lire la suite

Randonnée #6 – Peng Chau

Ce dimanche, nous sommes partis à la découverte de Peng Chau. Après une grosse demi-heure en bateau depuis Central, nous sommes arrivés sur cette petite île hongkongaise, d’à peine un kilomètre carré !

Moins fréquentée que Lamma ou Cheung Chau, cette île est en effet plus sauvage, moins habitée (6300 âmes d’après les statistiques). Lire la suite

Une virée chez Ikea

A Hong-Kong, il y a deux magasins Ikea. Si, au début, j’ai tenté de boycotter le géant suédois – trouvant les meubles chinois si jolis, je me suis rendue compte que cela nous rendrait bien service, notamment au niveau de la literie. Comment trouver un lit pour les un mètre nonante (oui – nonante ;-)), de Nicolas, dans un pays où – d’après les statistiques – un homme moyen mesurerait 1 mètre 72 et une femme moyenne, 1 mètre 58? Nous sommes donc allés chez Ikea. Et là, tout un univers décalé s’est ouvert à nous! Lire la suite

Histoires expatriées #3 – Les choses qui m’agacent dans mon pays d’accueil

Cet article participe au RDV #histoiresexpatriées organisé par le blog l’Occhio di Lucie

Bon, vous l’aurez compris. Je suis AMOUREUSE de Hong-Kong! Je l’aime. J’aime ce pays, ses habitants, sa culture, sa nourriture, ses paysages! Mais voilà un an que Hong-Kong et moi sommes ensemble, et si, les premiers temps, l’amour m’a rendue aveugle… je suis désormais plus lucide (et je l’en aime encore d’avantage bien sûr ;-)).

Plus sérieusement, le thème de ce mois concerne les choses qui nous agacent dans notre pays d’accueil. Ce mois-ci, je me dois donc de laisser mon aveuglement de côté et je vais vous faire la liste en vrac des choses qui m’agacent à Hong-Kong!

Lire la suite