28 septembre – Synchronicité

Un ami nous explique qu’il a appelé son chat Wawa, pour pallier à ses éléments faibles dans la médecine chinoise.

Le principe étant relativement complexe, je vous le résume très grosso modo. Je ne saurais faire autrement.

Le corps et l’univers sont composés de cinq éléments (eau, feu, bois, terre et métal). Chacun de ces éléments possède des propriétés caractéristiques. D’après Passeport Santé: « Les excès ou les carences d’un élément quelconque affecteront d’abord l’organe et les constituants de la sphère à laquelle il est associé, avant de se répercuter sur d’autres sphères ou d’autres Organes. Par exemple, dans la sphère du Bois, trop de Vent ou de Saveur acide affectera les muscles; trop de colère empêchera le Foie de remplir correctement ses fonctions. Dans la sphère de l’Eau, un hiver anormalement doux, où il manque de Froid et où les pluies abondent, entraînera des douleurs dans les os, les Reins et les genoux… »

J’explique donc à notre ami que mon médecin chinois m’avait dit que je manquais de feu. Là il me dit : si tu as un animal domestique, il faut donc l’appeler Fire.

J’écarquille les yeux. C’est déjà le nom de notre hamster !

27 septembre – Bien choisir son fleuriste

Choisir son fleuriste sur ses capacités de composition de bouquets ou sur la beauté de ses fleurs, c’est bien…

Mais il ne faut pas oublier non plus de vérifier quelles sont ses lectures… histoire d’éviter de rompre un moment romantique.

26 septembre – Question de perspective

Samedi soir, alors que nous discutons avec notre ami Kyle, je lui confie ne pas conduire à Hong Kong car je n’ai jamais conduit à gauche. Il lève un sourcil.

– Mais à Hong Kong, on conduit à droite.

Je conteste. Évidemment que non. C’est en Suisse que l’on conduit à droite. L’Angleterre, le Japon, Chypre ou Hong Kong conduisent à gauche.

Il insiste. Non, non, ils conduisent bien à droite. Les Suisses conduisent à gauche.

Puis, tout s’éclaire. Il se base sur la position du volant dans la voiture (qui est effectivement à droite dans les voitures hongkongaises)… tandis que moi, je parle du côté de la route sur laquelle son véhicule se trouve !

Tout est une question de perspective !

23 septembre – une Parenthèse magique

Une librairie pleine à craquer. Pleine d’amis mais aussi d’amoureux de la littérature… Pleins de questions bienveillantes et un super échange.

Mille mille mercis, chères libraires de la Parenthèses pour m’avoir accueillie dans votre fauteuil qui a hébergé tant de magnifiques artistes avant moi.

Et merci à tous ceux qui sont venus ! Ca m’a vraiment touchée !

Pour les autres, passez sans hésiter visiter ce petit écrin de savoir au cœur de Central !

22 septembre – Appartements à ciel ouvert

Nous passons sous le tunnel qui relie Happy Valley à Wan Chai. La galerie est longue, tout en dédales. Il y fait chaud. Depuis toujours, c’est un endroit où les sans-abris se réfugient. La dernière fois que j’y étais passée quelques matelas épars étaient posés à même le sol… parfois des caddies ou deux trois affaires personnelles. Mais les choses ont changés.

Aujourd’hui, alors que nous nous enfonçons dans les profondeurs, je m’arrête, pétrifiée. Ce sont des appartements qui se trouvent là. Des meubles tels que des armoires, bibliothèques, sofas, de l’électroménager (non branchés évidemment) ou lits délimitent les espaces personnels de chacun. Des draps ont été tendus pour préserver leur intimité. Il y a des plantes vertes, des statues de Dieux, des jouets ou des valises… le tout sur toute la longueur de la galerie. Plus loin, il y a des tentes. Le long de la rigole, des bacs contenant des produits ménagers ont été installés. L’odeur est entêtante. On entend derrière les rideaux tendus, les gens vaquer à leur vie quotidienne. Mais rien ne semble normal.

Ma gorge se serre. C’est un raz de marée qui s’est abattu sur ces gens là…