Le mah-jong et ses secrets

Il y a deux semaines, j’ai eu la chance de rencontrer Eric, fondateur du Mah jong Club, qui m’a présenté le mah-jong, un jeu de stratégie très populaire en Asie se jouant à quatre joueurs avec des pièces appelées tuiles. Avec Nicolas (en tant que photographe), nous sommes donc allés regarder un de ses ateliers qu’il anime chaque vendredi soir dans un restaurant typique… et qui m’a permis de rédiger un article pour mon travail pour Lepetitjournal.com (article complémentaire à lire ici ).

Lire la suite

Juin 2020

Ceux qui me suivent sur Instagram le savent… Notre mois de juin n’a pas été moins calme que le précédent. Entre sorties en mer et à la plage, reprise de l’impro, soirée au Chalet Suisse pour faire découvrir les röstis à nos amis de Hong Kong, tournage d’un film, découverte de Fanling, observation d’une éclipse solaire, pool-party, initiation au mah-jong et dégustation de fruits de mer à Mongkok, nous ne nous sommes pas ennuyés. Lire la suite

Chronique d’un week-end ordinaire #2 – Fanling

Ce matin, après s’être réveillés plutôt tardivement, nous avons décidé d’aller explorer une partie de Hong Kong que nous ne connaissions pas encore : Fanling. Ni une ni deux, on a mis nos masques, pris nos appareils photos, mon parapluie (pour l’ombre) et on s’est mis en route…

Lire la suite

L’art d’apprendre

Ce matin, je suis allé chez le médecin, et quand celui-ci a compris que j’étais francophone, il a immédiatement switché dans un français quasiment parfait. A ma question « Mais, avez-vous étudié en France? », il m’a simplement répondu : « Non… je prends des cours deux fois par semaine ici. », me laissant sans voix.

Ce genre de conversations, j’en ai régulièrement. Les Hongkongais sont polyglottes de nature. Lire la suite

Manger suisse à Hong Kong

Après avoir discuté avec plusieurs amis qui souhaitaient goûter la cuisine suisse, nous avons organisé une petite virée au restaurant suisse de Hong Kong, the Swiss Chalet, tenu par un  monsieur Suisse-allemand.

Ma copine C. a ensuite proposé à son collègue suisse, P., de se joindre à la fête et ni une ni deux, hier soir, nous sommes allés à Tsim Sha Tsui afin de retrouver quelques bribes de notre terre natale, accompagnés de deux Australiens, deux Français, une Hongkongaise, un Genevois et nous-mêmes.

Perdu dans une ruelle qui ne rappelle en rien celles de Montreux, ou d’une autre ville Suisse, on pousse les portes du restaurant et l’on se retrouve dans un environnement complément familier… Lire la suite