Histoires Expatriées #1 – Mon pays et la nature

Tout dernièrement, j’ai rejoint un challenge impliquant les bloggeurs expatriés aux quatre coins du monde, s’intitulant #histoiresexpatriées, organisé par la bloggeuse Lucie, expatriée en Italie. Le principe est simple, le quinze de chaque mois, les bloggeurs participants doivent écrire un article concernant leur pays d’adoption, sur un thème commun ! Ce mois-ci, c’est Aurore, du blog On my tree, qui nous a proposé le thème «Mon pays et la nature» ! Et c’est un thème qui me parle puisque, ce que je préfère à Hong-Kong, c’est bel et bien la nature!

En ayant grandi en Suisse, au milieu des montagnes, des vaches et des narcisses, des paysages vierges et enneigés, la nature est un élément très important de ma vie.

La vue de ma chambre en Suisse

Hé non, je ne plaisante pas. J’ai bel et bien grandi au pays de Heidi. Voici la vue depuis la fenêtre de ma chambre pendant toute mon enfance!

Quand nous sommes venus pour la 1ère fois à Hong-Kong, je m’attendais à arriver dans une grosse ville classique : du béton, des immeubles, et, au mieux, quelques parcs pour donner le change ! Mais je m’étais bien trompée ! Cela surprend, mais à Hong-Kong, la nature est omniprésente ! Partout, dans chaque recoin de ville, même dans les parties les plus urbanisées, la nature est là, ayant le dessus sur nos constructions humaines ! Il faut dire que le climat s’y prête : chaleur et humidité, tout ce qu’il faut pour que tout pousse. Peu importe si l’on se trouve sur l’île de Hong Kong, sur Kowloon ou dans les Nouveaux Territoires, les montagnes, la forêt, les bords de mer sauvages sont là, à chaque détour, à chaque promenade, nous éblouissant à chaque fois. Pour les amateurs de randos, c’est donc un paradis. Il y a un nombre de hikes, de trails, de sentiers plus familiaux, qui sont admirablement conçus – j’en ai d’ailleurs parlé dans plusieurs articles. Il y a aussi huit zones géologiques protégées faisant partie du projet Geopark de l’UNESCO, trente-cinq parcs naturels , des zones d’observation des oiseaux et des zones humides, des parcs marins protégés contre le développement et les activités de pêche commerciale, 41 plages hyper propres publiques et surveillées, et encore un nombre de plages sauvages plus impressionnant… et puis 260 îles ! Certaines facilement accessibles comme Lamma, d’autres plus secrètes…

En résumé, la nature couvre 75% du territoire hongkongais (dont 40% sont des parcs naturels protégés), ne laissant à la ville qu’une petite zone sur laquelle elle peut s’épanouir… mais qu’elle n’a pas le droit de dépasser! Car à Hong-Kong,  le gouvernement déploie de beaux efforts pour faire en sorte que la faune, la flore se développe harmonieusement. Mais tout n’a pas toujours été comme ça ! Dans les années 1970, le gouvernement hongkongais a lancé un programme de reboisement (suite aux désastres écologiques dû à l’arrivée des colons qui ont défriché pas mal de forêts et l’accroissement de la population). D’après cet article de la BBC, à la fin de la seconde guerre mondiale, la forêt couvrait moins de 4% du territoire. En 1976, le gouvernement a donc créé des parcs naturels et des zones réglementées, d’une superficie totale de 41% de la superficie de Hong Kong. Ces zones sont toujours sous la protection du Département de l’agriculture, des pêches et de la conservation !
Ces zones abritent aujourd’hui un grand nombre de plantes (plus de 3 300 espèces), et d’animaux en tous genres. Toujours d’après la BBC, il y aurait « 57 [espèces de] mammifères terrestres, 546 [types d’]oiseaux et des centaines de [variétés de] papillons et de libellules. Les porcs-épics malais, les chats léopards et les spatules à face noire trouvent également refuge dans ces parcs. »
Mais attention, certains animaux sont tout de même en voie d’extinction, comme le chat léopard, la civette indienne, le blaireau et le pangolin chinois, le dauphin rose… et de nombreuses associations se battent pour que ces animaux puissent s’épanouir et survivre !

Pour conclure, au niveau de la nature, nous sommes gâtés à Hong-Kong. En à peine une petite heure – parfois moins – de transports publics, on peut se retrouver au beau milieu de nulle part, à regarder des papillons sauvages, croiser des sangliers en liberté, des singes, des oiseaux colorés, des lézards surprenant, des serpents parfois, des araignées aux corps jaunes et rouges, superbes.  Mais plutôt que mille mots, voici un petit diaporama des beautés naturelles qu’Hong-Kong peut nous offrir !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pour en savoir plus :

17 réflexions au sujet de « Histoires Expatriées #1 – Mon pays et la nature »

  1. Je me souviens, en fac de géo, avoir travaillé sur une carte de Hong Kong et avoir été vraiment surprise par les espaces verts mais je ne pensais pas que c’était aussi beau et varié que ce que tu nous as montré dans cet article. Merci pour ta participation !

    Aimé par 1 personne

    • Merci à toi de m’avoir lue ! Je dois dire que j’ai été la première surprise par ces paysages sublimes ! Il ya deux semaines on a croisé un sanglier sauvage à deux pas de chez nous et deux cacatoès en liberté ! ☺️ Nous vivons pourtant en ville.

      Aimé par 1 personne

  2. Ping : Le Québec au gré des saisons - La Maudite Française

    • J’avais exactement les mêmes à priori en arrivant ici! Mais j’avoue qu’à chaque fois que j’ai découvert un nouvel endroit dans le monde, une foule d’idées reçues ont été remisées au placard. Comme quoi, non seulement les idées reçues sont souvent fausses… et comme quoi, eh bien je suis quand même bourrée de préjugés ;-)!

      J'aime

  3. Ping : La nature et mon pays | 3 kleine grenouilles

    • Merci pour ton message!!!
      Oui! Il fait très chaud et humide. En gros, il y a deux grosses saisons : la saison chaude humide de mai à septembre (où l’humidité monte jusqu’à 100%… et où les typhons traversent le territoire assez souvent) ; et la saison sèche d’octobre à mars, où il fait incroyablement doux… L’hiver, ça peut descendre jusqu’à 15° quelques semaines. Sinon ça varie plutôt entre 20 et 30°C en fonction de la période de l’année.
      Mes orchidées sont hyper contentes du coup 😉

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.