Histoires expatriées #6 – Chers légumes

Ce mois-ci, le thème des Histoires expatriées est : chers légumes !

Et… la personne qui a trouvé ce merveilleux sujet n’est autre que… moi 😉… puisque je suis la marraine de ce rendez-vous de mars, créé par Lucie, autrice du blog : www.occhiodilucie.com.

Eh oui, les légumes… sujet banal qui nous accompagne depuis l’enfance. Des légumes qu’on est obligés de manger… à ceux qu’on adore… jusqu’à ceux qu’on impose à certaines personnes… 😉… c’est un sujet quotidien. Et pourtant, en s’expatriant, ces légumes si familiers peuvent se transformer en nouveautés à devoir apprivoiser !

Ce mois-ci, je vais donc vous présenter quelques légumes que j’ai découverts en déménageant à Hong-Kong et qui, bien qu’inconnus au départ, sont devenus mes nouveaux amis :

  • La famille des… choy !

En cantonais, légume se dit « choy ». Très logiquement, un grand nombre de légumes locaux se termine en — choy (菜)… (tout comme gwo [果), signifie fruit et sert de radical à nombre d’entre eux…). Je vous l’avais dit : le chinois, c’est tout dans la logique.

Il y a donc toute une famille de légumes se terminant en choy : le bok choy, le baby bok choy, le bok choy de Shanghaï, le jao mak choy (sword lettuce), le sai jeong choy (watercress), le ung choy (water spinach…) ! Et j’en oublie très certainement d’autres…

Ces légumes, qui sont souvent les stars des marchés locaux, sont des sortes de choux chinois, en gros, et ils sont consommés sans modération aucune à Hong-Kong. On en trouve sur toutes les tables dignes de ce nom.

Pour les cuisiner, c’est assez simple : on peut les cuire à la vapeur, et y ajouter de l’ail et de la sauce soja (c’est méga bon)… ou les faire revenir à la poêle en mode wok !

J’avoue que je ne les cuisine pas souvent à la maison… mais dès que nous sommes dehors, pas de repas sans notre petit plat de choy !

  • La famille des… gourds !
Les gourdes poilues

Les gourdes poilues

Ne vous détrompez pas… je n’insulte personne. Mais il y a une deuxième famille de légumes très populaires à Hong-Kong, comprenant notamment : les gourdes amères (fu gwaa), les Calabash Gourd (wu lou gwaa), les Bouddha’s Hand Gourds (fat sau gwaa), les concombres qui ne ressemblent pas aux nôtres — ils ont plein de petites pustules (ceng gwaa) et les gourdes poilues (mes préférées — mou gwaa) !

Là, le mot gourd (瓜) n’est pas très original puisqu’il veut dire melon. La seule différence, c’est que — pour moi, le melon venait de Cavaillon, était sucré et se mangeait comme dessert. Ici, pas du tout. Les gourd sont plutôt amères, se mangent salées et ressemblent à des courgettes si je devais comparer à quelque chose de proche.

  • Le taro

Ça, c’est un légume que j’avais découvert à Madagascar et que j’ai retrouvé ici. On en trouve au marché, mais on en trouve surtout, sur de petits stands à l’extérieur, où l’on peut aussi acheter des châtaignes, des œufs de caille et des cacahuètes grillées.

Le taro, cela ressemble un peu à une patate douce ou à du manioc. Ça se cuit et ça se mange vraiment comme une pomme de terre et ça a un petit goût sucré-salé de reviens-y !

Moi, pointant du doigt les taros

Moi, pointant du doigt les taros

  • La racine de lotus

Et puis, mon légume favori est la racine de lotus (lin ngau !). C’est croquant, cela se mange frit ou bouilli… Moi je trouve que ça a un petit arrière-goût de châtaigne grillée…

On peut aussi en faire des gâteaux. C’est d’ailleurs très utilisé comme pâte dans les gâteaux de lune, avec un petit goût de massepain.

Dans la médecine chinoise, la racine de lotus est considérée comme un aliment santé ! Bref, je suis fan !

***

Voilà, il est temps de conclure. Je pourrais vous parler des légumes encore longtemps. Il y a tellement de choses que j’ai découvertes ici : la salade cuite, la manière dont les Cantonais nomment les légumes de manière super logique et pas famille (par exemple, les carottes, ce sont des radis rouges… et les radis blancs, et bien des radis blancs…), les gâteaux de radis et j’en passe.

Il y a aussi plein d’autres légumes que j’ai goûtés… mais je ne sais pas comment ils s’appellent et c’est là tout le challenge. Entre le cantonais, l’anglais, le français, je finis par m’embrouiller !

En attendant, je vous souhaite bon appétit et n’oubliez pas de manger vos cinq fruits et légumes par jour !

Cet article participe au rendez-vous #histoireexpatriées créé par le blog L’occhio de Lucie. Ce rendez-vous mensuel réunit des blogueurs expatriés à travers le monde autour d’un thème et nous permet de connaître la vie de différents pays !

Les autres participants :

4 réflexions au sujet de « Histoires expatriées #6 – Chers légumes »

  1. Ping : Histoires expatriées #6 – Chers légumes

  2. Ping : Chers légumes ! (RV Histoires expatriées) - 3 kleine grenouilles

  3. La racine de lotus, j’adore ça ! J’en ai mangé pour la première fois au Japon et ma copine japonaise a eu beaucoup de mal à m’expliquer ce que c’était… jusqu’à ce qu’elle me montre des nénuphars, en me disant que c’était à peu près ça !
    Je connais assez mal la gastronomie du côté de Hong Kong mais je pense que ça me plairait. Merci de m’avoir fait saliver ! 😉

    Aimé par 1 personne

  4. Ping : Chers légumes… – Hilo Rico (#tripofmylife)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.