Histoires expatriées #5 – La joie

Cet article participe au RDV #histoiresexpatriées organisé par le blog l’Occhio di Lucie

Ce mois-ci, dans le cadre du rendez-vous des histoires expatriées, nous devons aborder le thème de la joie. Je n’ai plus besoin de vous répéter le bonheur que j’ai de vivre à Hong-Kong. Si vous me lisez, vous savez à quel point j’aime ce petit pays, ses habitants, sa langue, sa cuisine… je le redis dans chaque article !

Aujourd’hui, je vais donc parler d’un sujet un petit peu différent !

Depuis que je suis adolescente, j’ai UNE passion qui m’a toujours accompagnée :

l’improvisation théâtrale. Ceux qui me connaissent sont au courant. J’ai fait mes débuts à La Tour-de-Peilz, à seize ans… puis, année après année, j’ai continué… Des Brunchs à la Ferme, aux Nimprotekoa lors de notre passage à Annecy, aux projets fous comme celui de la compagnie George Poutre, l’impro a été un pilier dans ma vie !

Le spectacle SAGA, de la compagnie George Poutre, au TMR de Montreux

Le spectacle SAGA, de la compagnie George Poutre, au TMR de Montreux

J’y ai rencontré Nicolas. J’y ai rencontré mes amis les plus chers. Ils ont été les témoins à notre mariage. Ils sont venus nous voir à Milan et à Hong-Kong. Nous sommes partis en vacances ensemble. On se retrouve chaque fois que l’on peut… c’est une sorte de grande famille qu’on s’est découverte grâce à cette activité (oui, ça sonne un peu « cucul la praline… », mais c’est vrai !).

Bref, lorsque je suis arrivée à Hong-Kong, nous ne pensions pas commencer l’improvisation. Déjà, je ne savais pas si c’était une pratique courante ici. Et puis, il y avait la langue. Aurions-nous été capables de faire des blagues en anglais ?

Mais, un matin… au hasard du temps perdu passé sur Instagram, je suis tombée sur le compte d’une fille, disant qu’elle avait participé à un match d’impro dans le cadre d’une équipe s’appelant French Improv Club ! Je lui ai écrit… et elle m’a mise en contact avec le responsable de la troupe ! Je suis allée boire un verre avec lui afin d’en savoir plus… et là… Surprise totale : nous nous connaissions ! Nous avions joué ensemble, à Paris, en 2012, 2013 ? Il avait des photos de l’événement sur son téléphone !

La FIC contre l'équipe de Bangkok!

La FIC contre l’équipe de Bangkok!

Pour faire court, le courant est tout de suite (re) passé. On a rejoint leur équipe. On y a découvert des gens trop sympas, ouverts, drôles et créatifs… et on s’est aussitôt sentis comme à la maison (l’accent suisse en moins 😉). On a déjà participé à plusieurs spectacles et matchs, rencontré la team anglophone hongkongaise… On a commencé à donner des cours ! Et on a appris qu’il existe aussi une association asiatique d’improvisation théâtrale, la ligue d’improvisation francophone d’Asie, avec des équipes à Bangkok, à Hanoi, à Shanghai, à Phnom Mem, à Saïgon !

Tous les mercredis soir, c’est la joie nichée dans le ventre que nous nous rendons donc dans un petit studio à Sheung Wan pour continuer à pratiquer notre passion — même à l’autre bout du monde !

(Pour les gens à Hong-Kong qui voudraient se tenir au courant de nos prochains spectacles, ça se passe ici et ici!)

***

Cet article participe au rendez-vous #histoireexpatriées créé par le blog L’occhio de Lucie. Ce rendez-vous mensuel réunit des blogueurs expatriés à travers le monde autour d’un thème et nous permet de connaître la vie de différents pays !

Les autres participants :

10 réflexions au sujet de « Histoires expatriées #5 – La joie »

  1. Yeuh!! C’est génial ça… bravo, c’est de la pure intégration ! 😁
    J’adore lire tes ptit détails (sorties) que je comprends très bien….hihihi. Je côtoie peu de francophones ici et ma copine de Lausanne au Costa Rica me manque….
    Bon divertissement !

    J'aime

    • Merci! 🙂 Ca aurait été de la pure intégration si nous avions pu le faire avec des Hong-Kongais. Mais malheureusement, la barrière de la langue est encore un gros frein! Même en anglais (langue que je maîtrise quand même plutôt bien), il m’est difficile de réagir rapidement et de comprendre tous les jeux de mots, les blagues rapides ou contextuelles. Mais ça va venir!
      Avec ma troupe, on fait parfois des matchs avec l’équipe anglophone de HK et c’est super sympa!!
      Merci de m’avoir lue en tout cas! 🙂

      J'aime

  2. Ping : La joie à l'allemande - 3 kleine grenouilles

  3. C’est chouette, il faudrait que je regarde si cela existe à Hambourg. J’avais essayé une fois en allemand mais c’était vraiment frustrant car ma répartie était… lente à venir et je ne saisissais pas tous les jeux de mots.
    Ton article est vraiment joyeux !

    J'aime

    • Merci! Apparemment tu as quelque chose qui s’appelle Le cours Fernand à Hamburg! 🙂
      Ohlala, improviser en allemand, je suis admirative! Si j’avais dû improviser en allemand, le temps que je réfléchisse à la place du verbe dans ma phrase, l’improvisation serait déjà terminée depuis trois minutes au moins, haha!

      Aimé par 1 personne

  4. Ping : Vie en Italie, la joie ! | Ciccia&Cerva

  5. Que le monde est petit ! Contente que vous puissiez pratiquer votre passion sur place, ça a du vous faire un bien fou de vous y remettre. Je n’aime pas théâtre et de par ma timidité du coup j’ai toujours horreur de devoir jouer dans des pièces à l’école.

    Aimé par 1 personne

    • Oui! Merci, en effet ça faisait très plaisir de s’y remettre! Je comprends que le théâtre puisse ne pas convenir à tout le monde! J’espère que de votre côté, au Japon, vous avez aussi pu trouver de chouettes activités!

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.