Mangkhut – un mois après

Il y a exactement un mois, le typhon Mangkhut passait sur Hong-Kong. Je n’ai pas relaté immédiatement comment nous avons redécouvert la ville après son passage. Voici donc un petit bilan, un mois après : que s’est-il passé, quels ont été les dégâts et comment est-ce aujourd’hui, pile 30 jours après cette catastrophe naturelle sans précédent?

Premièrement, quand je suis sortie le lundi, juste après le typhon, ce qui était frappant, c’était les arbres arrachés. J’étais dans le quartier de Sheung Wan. J’ai marché jusqu’à Central où j’ai pu voir l’escalier de la Duddell Street totalement détruit, les marches en pierre massives complètement arrachées par le poids du vent et d’un arbre tombé sur ceux-ci et les lampes à gaz de l’époque brisées sur le sol.

Puis, un peu inquiète à l’idée de me ramasser une vitre sur la tête ou un objet mal accroché en hauteur, j’ai  pris le tram jusqu’à North Point afin de voir les dégâts. En dehors des éclats de verre sur le sol, des vitres brisées, il y avait un nombre d’arbres impressionnants couchés sur la route, les racines à l’air, parfois du béton explosé tout autour du tronc.  Dans un article du 03 octobre dernier, on apprend que le typhon est responsable de la chute de plus de 46’000 arbres (!!), ce qui met à mal le Département concerné. Il faudra des mois et des mois à la ville pour réussir à traiter tout ceci.

Ce qui était également impressionnant, c’était les panneaux routiers en métal, couchés par terre, totalement pliés comme s’ils n’avaient été que des fétus de paille, les bouts de sol explosés, ainsi que des poubelles (également en métal et initialement crochées au sol) couchées sur le côté.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le week-end suivant le passage du typhon, nous nous sommes rendus à Stanley en bus, et en passant près des plages, on a également vu de nombreux déchets, des bateaux échoués, des pierres à des endroits où elles n’auraient pas dû être, etc. Ce sont en effet les plages qui ont beaucoup souffert, telle que celle de Shek-O. Le restaurant de la plage aurait même été totalement aspiré par la mer. Des débris en tout genre jonchent les sols et il est dangereux de marcher pied nu dans le sable. Il y a également quelques filets anti-requins qui ont cédé et qui doivent être réparés afin de pouvoir piquer une tête, comme le mentionne un article du Petit Journal. Mais le plus gênant, ce sont certaines stations d’épuration, qui ont été heurtées par le typhon et qui ne pourront pas être réparées avant plusieurs semaines, et dont les eaux usées se sont déversées dans la mer. Le Drainage Services Department fait au mieux, mais les risques d’attraper un E.Coli en se baignant sont présents. Certaines plages commencent peu à peu à rouvrir au public mais il est tout de même conseillé de bien vérifier leur état, avant de s’y rendre : http://www.beachwq.gov.hk/en/map.aspx

La ville a été chanceuse sur le plan humain. Environ 300 personnes ont été blessées mais ils n’ont déploré aucun mort.

Actuellement un grand nombre de personnes, d’associations et autre se mobilisent, nettoient les plages, les chemins, en plus du travail extraordinaire réalisé par les employés des divers départements de la ville! De notre côté, nous irons également donner un coup de main. L’entreprise de Nicolas organise un grand « beach cleanup challenge », avec le soutien de l’association Hong-Kong Cleanup. Ce n’est pas la seule à le faire et on voit qu’une grande solidarité se met en place suite à Mangkhut! On espère que ce petit geste aidera le pays, et la nature à s’en remettre rapidement!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.