La beauté des échafaudages

Je ne pensais pas rédiger si rapidement un article sur les échafaudages. En effet, cela peut surprendre. Quand on arrive quelque part, ce n’est pas ce qu’on regarde en premier… mais j’avoue que pour ma part, c’est l’une des choses qui m’a fascinée dès le départ (et qui m’avait frappée lors de mes vacances ici l’été dernier). Il faut dire qu’en tant que fille de couvreur, j’ai presque grandi sous un échafaudage. Quand nous accompagnions mon papa sur les chantiers, il y en avait toujours un qui se dressait fièrement au-dessus de nos têtes ! Lundi, après le passage du typhon, je m’attendais à retrouver la ville recouverte de tiges de bambous dû à l’éboulement massif de ces constructions. Mais non, la plupart a tenu bon, malgré les rafales violentes qui les ont secouées, et malgré l’apparente légèreté de leurs structures. En effet, alors que nos échafaudages à l’occidentale sont en métal, les échafaudages d’ici sont fait intégralement de bambous, ce qui les rend vraiment jolis (et plus sécuritaires s’ils devaient s’écrouler sur nos têtes)! Ils se dressent sans ciller jusqu’aux derniers étages des plus hautes tours, les tiges simplement maintenues entre elles par des sangles de plastique. D’après cet article du e-magazine Loop, cet art ancestral est la méthode numéro une de construction des gratte-ciels, ici. Pour monter un échafaudage de 1000 mètres de haut (ce qui équivaudrait à une tour de 167 étages), il faudrait 5 millions de tiges ! On les utilise pour construire des immeubles, mais aussi pour créer des théâtres temporaires ou des éléments spécifiques comme la tour destinée au festival de Cheung Chau (dont je parlerai ultérieurement sur le blog)! Le bambou est en effet un bois magnifique qui se plie mais se casse vraiment rarement. De plus, il est peu cher, léger et pousse à une vitesse extraordinaire. Les ouvriers sont formés dans une école spécifique. Monter un échafaudage en bambou est bel et bien un art! Quant au salaire, ceux-ci seraient payées entre 320HKD (environ 40 CHF)  à 750 HKD (90 CHF) par jour en fonction de l’expérience et de l’agilité des travailleurs, d’après un reportage de l’AFP (2009). Voici un petit reportage réalisé par CNN qui vous donnera quelques vues spectaculaires (et quelques frissons) depuis ces constructions de bois! J’ai une admiration particulière pour les ouvriers qui montent sur ces installations sans souffrir de vertiges!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.