18 juillet – Voilà, c’est fini!

« Voilàààà, c’est fini… » aurait chanté Jean-Louis Aubert! Eh oui, après notre parenthèse helvétique, nous revoilà à Hong Kong. Avec la quarantaine, la paperasse et le manque de perspectives quant à un éventuel retour, on doit admettre que le cœur n’y est pas vraiment.

Mais pour se consoler on repense aux merveilleuses vacances que l’on a passées. Alors MERCI la famille, du fond du cœur… MERCI les filleuls, les amis, les proches pour les magnifiques moments.

Lire la suite

Escapade libanaise

Cet été a été familial. Après mon bref séjour en Suisse, nous sommes repartis pour dix jours au Liban où nous avons profité de la famille de Nicolas!

Depuis Hong-Kong, aller au Liban n’est pas aussi court que ce que j’imaginais et il nous a fallu 7 heures jusqu’à Dubaï, puis 4h depuis Dubaï pour y arriver – soit un périple de 16 heures en comptant les escales. Mais le trajet en valait la chandelle. Lire la suite

Note d’étonnements #2 – Retour en Suisse

Fin juin, j’ai eu la chance de passer douze petits jours en Suisse. Douze jour qui ont filé à une vitesse folle et qui – comme j’en ai parlé dans mon précédent article m’ont laissé un peu sur ma faim – puisque je n’ai pas pu voir tout le monde.

Le joli bord du lac du Bouveret

Le joli bord du lac du Bouveret

Toutefois, après bientôt une année loin de ma Suisse natale, ces quelques jours m’ont suffi pour m’étonner de choses et d’autres! Voici donc une note d’étonnements particulière puisqu’elle ne concerne pas Hong-Kong, mais bien mon Helvétie chérie! Les voici donc en vrac, au fur et à mesure de mes pérégrinations. Lire la suite

Dis, on se voit quand ?

Ces jours, je suis en Suisse. Douze petits jours qui passent à une vitesse folle. Il ne me reste que trois jours sur place. « Time flies! » comme on dit en anglais. Et – pour ce deuxième retour – la thématique récurrente de devoir réussir à voir tout le monde sans y parvenir est toujours d’actualité.

Lire la suite

A la découverte de Yangshuo

Après avoir pris le bateau depuis Guilin, nous débarquons à Yangshuo. Il est environ 14h. Le soleil tape et la ville sommeille doucement. Nous traversons la ruelle la plus connue : celle des étrangers, nommée ainsi puisque les touristes y arrivent depuis le port. Elle est bordée de dizaine d’échoppes en tout genre. On peut y acheter des habits, du piment, du thé, des fruits frais, des brochettes étranges et j’en passe… mais en début d’après-midi, tout est calme. Armés de notre bagage, nous nous dirigeons vers notre hôtel, situé à 30 minutes de marche du centre, au milieu de la végétation. Dans un premier temps, je ne suis pas convaincue de son emplacement mais dans les jours qui viennent je me rendrai compte de sa précieuse tranquillité et j’adorerai cet Eden si proche de la nature. Lire la suite