29 avril – A la poursuite du dragon

Hier, j’ai eu le plaisir de voir arriver en librairies mon deuxième roman : A la poursuite du dragon, aux éditions Oskar.

Lorsque je séjournais au Japon, chez ma sœur, en 2019… j’ai découvert l’île d’Enoshima, un petit rocher recouvert de temples et de sanctuaires, à quelques kilomètres de la superbe Kamakura. Mon imagination s’est mise évidemment en branle.

Puis, en 2020 alors que j’étais chez mes filleuls en Suisse, ceux ci m’ont demandé : Karine, tu peux nous inventer une histoire qui se passe au Japon ?

Je repartais à Hong Kong mais je n’ai pas oublié. Et ainsi entre 2020 et 2021, chaque mois, j’écrivais et j’envoyais un chapitre par la Poste. Ils étaient évidemment les héros de mon histoire… et attendaient la suite avec impatience. Au printemps 2021, j’ai mis le point final à ce récit en me disant : Oh, je devrais essayer de le faire publier. Juste pour voir.

Neuf jours après, j’avais la réponse d’un de mes éditeurs préférés.

Depuis hier, il est en librairie ! Alors merci mes chers filleuls, sans vous, cette histoire n’aurait jamais vu le jour !

Le résumé :

A Tokyo, au Japon, Eli vit une petite vie tranquille, où il travaille en tant qu’apprenti-cuisinier dans un izakaya. Mais le jour où un grand maître des arts martiaux vient manger dans son restaurant, son existence bascule. Il débute alors une formation dans un Dojo, afin de devenir un spécialiste des arts martiaux.
Mais, tandis que l’année se termine, Néa, l’élève la plus douée de l’école, disparaît subitement.

Quel mystère entoure son départ… et quel est le lien avec le dragon d’Enoshima ? Pour le savoir, Eli et ses amis n’hésiteront pas à partir au secours de la jeune fille.

A la poursuite du dragon, Oskar editeur, dès 8-9 ans

26 avril – Oublier Gabriel chez Parenthèses

Samedi, pour la journée mondiale du livre, je me suis réveillée en liesse : après plusieurs semaines de voyage (et des escales assez rocambolesques), mon roman Oublier Gabriel était arrivé à la librairie Parenthèse !

Je me suis donc précipitée à Central. Voir mon roman sur les étagères d’une vraie librairie (et de ma préférée par-dessus le marché!), c’était bien émouvant.

Si vous habitez Hong Kong et que vous aimez la lecture, n’hésitez pas à y faire un petit tour.

Mon roman, royalement accompagné de Joël Dicker, Leïla Slimani et Enki Bilal. C’est pas la classe ?

10 mars – Oublier Gabriel

Voilà, il est là… tout frais, tout chaud. Après des mois de travail acharné, d’écriture, de réécriture, de lecture et relecture, de conversations en boucles sur ma trame et mes personnages, il est enfin publié!

J’ai le plaisir de vous annoncer que mon roman Oublier Gabriel rejoindra prochainement les rayons de vos librairies préférées! Et je l’espère, prochainement, vos bibliothèques personnelles!

Je suis à la fois ravie, anxieuse, nerveuse, extatique et plus encore!

Oublier Gabriel – éditions Torticolis et frères – 2022

Vevey, Suisse, 2001. Louise rentre au lycée où elle rencontre Gabriel. On la retrouve aujourd´hui, alors qu´elle s’est « dépossédée » de la Suisse. En étude à Milan, elle apprend que sa meilleure amie va se marier. Le texte se construit sur le ressouvenir de la génération qui était au lycée durant le 11 septembre. Entre aujourd’hui et avant, les chapitres s’enchaînent pour dérouler une intrigue aussi haletante que tragique. Elle avait dix-sept ans. Il en avait presque dix-huit. « Ils étaient aussi âgés que l´Univers ». D’amours adolescentes en agression xénophobe, et d’affrontement en bande, on remonte le temps pour comprendre le fil des événements: un chalet de sous-officiers brûle, un meurtre, un suicide, en lien direct avec le mariage. On réalise, au fil des pages, que le micro événement comprend l´entier des problèmes du monde social, et que la conscience morale n’accepte pas l´oubli. »

Hong Kong au fil des pages #2 – Gweilo, récit d’une enfance hongkongaise / Martin Booth

« À dire vrai, je n’ai jamais complètement quitté Hong Kong, ses rues et ses collines, ses vallées boisées, ses myriades d’îles et ses rivages déserts si familiers au garçonnet de 7 ans que j’étais, curieux, parfois retors, audacieux et inconscient des dangers de la rue. Ce fut mon chez-moi ; c’est là que j’ai passé mon enfance, c’est là que sont mes racines et c’est là que je suis devenu un homme. »

Dans ses mémoires, Martin Booth se replonge dans son enfance à Hong-Kong! Son père, fonctionnaire britannique, y est envoyé pour des raisons professionnelles. La petite famille se retrouve donc plongée au cœur de la vie hongkongaise, où Martin découvre avec délice les ruelles colorées de la ville, Lire la suite

Hong Kong au fil des pages #1 – Le Monde de Suzie Wong / Richard Mason

J’adore lire des romans qui se passent dans les endroits où je séjourne! C’est donc très naturellement que j’ai commencé à lire des romans se passant à Hong-Kong! Voici donc un premier retour concernant l’une de mes lectures thématiques !

« Il ouvrit la fenêtre  d’un balcon couvert, très clair, qui ferait un parfait atelier. Et la vue était incontestablement fort belle, car le balcon formait un angle  et de là, on découvrait un immense panorama. D’un côté, les toits de Wanchai  se détachaient sur le fond des gratte-ciels de Hong-Kong et le pic Victoria, tandis que, devant l’immeuble, s’étendait la baie avec tous ses navires éparpillés, les cargos, les paquebots, les vaisseaux de guerre, les ferries, les caboteurs, les jonques, les sampans, les wallawallas […]. Et de l’autre côté de la baie, si proche que j’aurais pu compter les fenêtres de l’hôtel Peninsula, c’étaient les quais de Kowloon et les premières collines de la terre chinoise. Lire la suite