16 août – Un air de déprime souffle sur la ville

En revenant en juillet en Suisse, nous sommes passés entre les gouttes. Aujourd’hui, le gouvernement hongkongais a annoncé qu’au vu de la hausse des cas et du variant delta dans divers endroits du monde, la quarantaine serait à nouveau renforcée… et ce, dès le 20 août…

De ce fait, le gouvernement a décidé de mettre sur la liste des pays à très hauts risques 16 pays qui sont les suivants : le Bangladesh, le Cambodge, la France, la Grèce, l’Iran, la Malaisie, les Pays-Bas, l’Espagne, le Sri Lanka, la Suisse, la Tanzanie, la Thaïlande, la Turquie, les Émirats arabes unis et les États-Unis. L’Australie, quant à elle, passera dans le groupe des pays à risques moyens…

Cela signifie que les personnes vaccinées ayant passé plus de 2h dans l’un des pays cités ci-dessus devront faire 21 jours de quarantaine, enfermés dans une chambre d’hôtel (à leurs frais évidemment), suivis par 7 jours de self-monitoring… Les gens non vaccinés sont persona non grata (à l’exception des enfants de moins de 12 ans…).

Jusqu’à présent, les Suisses de retour à Hong Kong devaient faire 7 jours de quarantaine, suivis de 7 jours en self-monitoring si vaccinés et avec test anticorps, ou 14 jours si seulement vaccinés…

Je vous avoue que c’est très fâcheux… et qu’on se rend compte avec effroi qu’avec la 4e vague qui guette l’Europe à l’automne, notre prochaine visite à la famille ne sera pas moins compliquée, au contraire.

C’est d’autant plus contrariant d’aller sur les réseaux sociaux et de voir la vie qui continue comme si de rien n’était dans le reste du monde… les festivals… les gens partant en vacances… les soirées cocktails et les fondues au bord du lac… Mais bon, essayons de rester positifs et de prendre les choses jour après jour.

05 août – Dernier test… avant la liberté

Si cette semaine Nicolas et moi avons eu la chance d’être sortis de quarantaine, nous sommes néanmoins « sous surveillance… ». Le concept est un peu flou mais en résumé, nous ne devons pas nous regrouper en trop grands groupes, nous devons prendre notre température deux fois par jour… et surtout, nous avons dû nous soumettre à deux tests Covid supplémentaires. Pour le reste, comme tout le monde à Hong Kong, le masque reste obligatoire partout et nous devons scanner l’application Leave Home Safe, dès que nous entrons quelque part.

Comme de mon côté, j’ai souffert d’allergies pendant la quarantaine… impossible de savoir à quoi, puisque je suis généralement allergique au pollen…. et que nous étions enfermés… mon nez a souffert lors des divers tests PCR qui ont jalonné notre séjour. Du coup, cette semaine, nous avons donc opté pour les tests salivaires – on avait le choix, eh oui.

Lire la suite

01 août – Bouffée d’humidité

Il est minuit vingt-cinq. Nous patientons dans notre chambre depuis de longues heures. On regarde d’un œil distrait un film un peu idiot… puis on change de chaîne pour regarder la Suissesse remporter sa médaille d’or au tennis.

Tout à coup, on sonne à notre porte. C’est l’heure ! Les bagages sont alignés dans l’entrée. La chambre et les tiroirs sont vides. Il est temps de partir, de quitter ce qui aura été notre petit cocon pendant les deux semaines précédentes !

Lire la suite

27 juillet – Expédition quarantaine

Plus que cinq jours, presque 4 avant notre libération! Lorsqu’on est enfermés, les jours finissent toujours plus ou moins par se ressembler et l’on en vient à se demander quel jour on est. Heureusement, le travail et la routine aident à garder un semblant de normalité.

Chaque matin, entre 7h et 9h, un employé vient déposer un plateau repas devant notre porte. Quand cela arrive, il sonne (et toque en même temps… au cas où on aurait pas entendu ?). Ce n’est pas très régulier. Parfois, c’est à 7h pile, parfois, comme ce matin, à 8h45. Si on a de la chance, on arrive même à l’apercevoir en ouvrant la porte et on se sent tout drôle à l’idée d’avoir vu un autre être humain!

Après le petit déjeuner, nous faisons la vaisselle dans l’évier de la salle de bain, nous faisons le lit, « rangeons » et « aérons » la chambre… avec l’aide de la clim et d’huiles essentielles. Je ne sais pas si c’est très efficace mais psychologiquement, ça fait l’affaire. Puis on se met à travailler jusqu’à midi.

Lire la suite