03 août – Couvre toi, il pleut…

Il y a bien un réflexe que j’aurai du mal à ne pas perdre : celui de sortir sans me couvrir quand il pleut.

L’été à Hong Kong, c’est la saison des pluies. Les températures avoisinent les 35°C et l’humidité ne descend pas en dessous de 80°. C’est la saison joyeuse des orchidées, des araignées, des typhons et des banyans! Et… il pleut. Chaque jour… plusieurs fois… comme un rideau ou une douche.

J’ai grandi en Suisse où la pluie rafraîchit l’air et où elle doit s’accompagner d’un chandail, de chaussures fermées… Il m’est donc extrêmement peu naturel de sortir de chez-moi en micro robe, les pieds à l’air alors que je vois des trombes d’eau recouvrir la ville. Et pourtant… c’est ce qu’il faut faire puisque quand il pleut la température monte encore un peu. Pourquoi ? Je n’en ai aucune idée… mais c’est du coup plutôt agréable !

Sous la pluie

En passant

Quand il pleut en Suisse, il fait froid.

Hier, regardant par la fenêtre, j’étais saisie de frissons psychologiques : le ciel était noir… la pluie tombait comme si on avait ouvert un robinet quelque part… des éclairs zébraient le ciel! Un vrai temps de chien, comme on dit. Devant sortir, j’enfile un pull, une écharpe, des chaussettes, une veste, prends mon parapluie… la pluie, ça glace. Puis, j’arrive dehors. L’humidité étant à son comble, il ne faisait pas froid du tout. Je me suis mise à suer à grosses gouttes comme si je me baladais dans un hammam. J’ai dû m’arrêter quelque part pour enlever la veste, l’écharpe… et je me suis baladée en pull, les manches remontées, tout l’après-midi.

Il va falloir que je réhabitue mes réflexes de petite Suisse !