17 janvier – Humus

Hier soir, assise sur mon canapé, j’ai senti une drôle d’odeur. Celle de l’humus et des feuilles en décomposition.

Je me suis levée. J’ai cherché, ai reniflé toutes mes plantes avant de trouver la cause. Mon tabouret en bois sur lequel j’avais posé temporairement une plante avait commencé à moisir.

Pourtant, j’avais posé un chiffon entre le vase et le socle… et j’avais laissé tourner le déshumidificateur. Ca n’a apparemment pas suffit. La planche était noire, striée de lignes étranges. Elle avait commencé à prendre vie.

Ici, l’humidité ne nous laisse aucun répit.

19 octobre – Ma plante suisse

L’année dernière, pour mon anniversaire, mon amie Angela m’a offert une jolie plante verte aux feuilles trouées, portant le surnom de Swiss cheese plant.

C’est une plante qui n’a de Suisse que le nom puisqu’elle vient originellement du Mexique… et elle est plutôt spectaculaire ! Dans la nature, elle atteint jusqu’à 20 m de long, versus 2 ou 3 m en appartement. Elle apprécie l’humidité hongkongaise et la nôtre mesure aujourd’hui plus d’1m70! Je dois donc la placer sur les meubles hauts pour que ses feuilles puissent s’étirer.

Concernant son nom, il faudrait peut-être leur dire aux gens… que la Suisse a des centaines de variétés de fromages… et qu’à part l’Emmental, aucun n’est troué, même pas le Gruyère !