21 juillet – Sécheresse et capillaires

Depuis que je suis arrivée en Suisse, je souffre d’un nouveau mal. Je me suis si bien acclimatée à l’humidité ambiante de Hong Kong (au minimum 50% d’humidité en hiver et avec des maximum de 95 à 100% en été…) que la sécheresse actuelle suisse ne me convient pas du tout.

Chaque matin, je ressemble donc à la fille cachée du Cousin Machin et de Tina Turner!

J’ai pourtant tout essayé : les shampoings à la bière (qui fonctionnent un peu), les gélules pour cheveux (ce qui aide aussi). Mais rien n’y fait. Je les oublie pendant deux jours et à nouveau ma tête est prête pour accueillir des œufs de goélands.

L’humidité de Hong Kong me manque!

15 octobre – Ambiance aqueuse

Depuis plusieurs jours – et ce malgré le déshumidificateur – l’humidité ne passe pas en dessous de la barre des 85% dans notre appartement. Tout est moite, humide.

Je récupère un t-shirt, posé dans ma salle de bain, et j’ai l’impression qu’il sort de la machine. Mon aromat ne fait plus qu’un bloc…

Le point positif : même sans crème, ma peau reste hydratée !