03 juin – Le dragon boat à l’international…

Aujourd’hui, c’est le Dragon Boat Festival à Hong Kong. C’est un événement marquant dans le calendrier chinois, qui commémore la mort du poète Qu Yuan, en 278 av. J.-C.

Pour l’occasion, Hong Kong se met en pause et les berges se parent de couleurs, accueillant des dizaines de bateaux-dragons s’affrontant pour des courses joyeuses et bruyantes.

Cette année, je ne suis pas à Hong Kong pour l’événement. Pourtant, en me promenant sur les berges du lac de Divonne je suis passée près d’une banderole qui m’a rappelé ma Hong Kong chérie.

Eh oui… même à quelques milliers de kilomètres de leurs terres natales, les dragons s’ébattent sur les eaux! Marrant, non?

26 septembre – La danse des chevaux

Cet après-midi, nos pas nous mènent jusqu’à un immense parc, proche de chez nous. Il fait très chaud et des basses résonnent dans l’air.

– J’ai l’impression d’aller à un festival, dis-je à Nicolas.

Nous suivons les notes de musique et arrivons sur une immense pelouse occupée par des centaines de femmes divisées en 3 groupes distincts. Le premier groupe danse sur des musiques traditionnelles vêtues de tenues colorées, de perruques noires et de masques effrayants. Le deuxième est constitué de ninja, toutes vêtues de noir qui bougent toutes ensemble. Elles sont impressionnantes. Le troisième regroupe quant à lui un groupe de femmes vêtues de manière colorée, maquillées et chevauchant des chevaux en carton. Elles dansent sans discontinuer sur une musique lancinante.

– C’est pour une fête traditionnelle indonésienne, me souffle une femme souriante.

Je n’en saurai pas plus. L’Indonésie est un vaste pays composé de plus de 11’000 îles, de 270 millions d’habitants… et de 700 langues parlées ! Selon la région, les traditions peuvent donc être très diverses.

C’est beau. Une délicieuse odeur d’encens flotte dans l’air. L’ambiance est à la fête. Elles sont belles, ces femmes, festoyant dans la chaleur de l’après-midi et on flâne entre les groupes, observant les danses et les chorégraphies.

En rentrant à la maison, je cherche sur Internet sans succès. A quoi avons-nous assisté ? Serait ce la danse du kuda kepang? Les danses des masques balinaises ou une tradition pour célébrer l’équinoxe ? Je ne sais pas mais j’ai voyagé avec elles l’espace d’un instant !

30 août – Gâteaux de lune

La fête de la mi-automne approche – elle sera célébrée le 21 septembre prochain – et du coup, les murs de la ville se parent de publicités en tous genres pour les petits gâteaux de lune, qu’on déguste pour l’occasion. Durian, haricots rouges, ananas, chocolat, thé vert… il y en a pour tous les goûts, même si la recette traditionnelle est faite à base de pâte de lotus et d’un jaune d’œuf de cane salé en son centre.

Les gâteaux font la taille d’une paume de main. Mais… attention aux néophytes, ne vous fiez pas au fait qu’ils soient plutôt petits. Un gâteau fait en moyenne 800 calories, soit l’équivalent d’au moins 3 à 4 cheeseburgers… et ils se partagent en mini-parts avec les membres de sa famille.

La première année, ignorante des coutumes, j’en avais mangé un entier toute seule… et je m’étais sentie un peu mal après!