12 avril – L’heure du thé, c’est maintenant…

Il n’y a pas d’heure pour yam cha (ou manger des dim sum). Tout moment est idéal : pour commencer la journée avant une randonnée, pour un brunch (tardif ou non), à midi, à 15h ou pour le goûter… et moins courant mais possible aussi, le soir (enfin, quand les restos sont ouverts).

Chaque restaurant de dim sum a ses spécialités et ses particularités mais le fonctionnement reste le même : le menu est souvent affiché sur le set… vous recevez un petit papier et vous cochez vous-même les dim sum qui vous font saliver !

Personnellement, les Dim sum c’est mon péché mignon ! J’adore ! Des xiao long bao, au char siu bao en passant par le lo bak go, les choy sum, les djong ou les haa gao… le choix est un casse-tête !

Pendant le repas, les serveurs viendront remplir les tasses de thé à volonté, histoire de rajouter à mon plaisir !

02 novembre – Du thé, s’il vous plaît !

Au restaurant, le thé est un incontournable. Il est servi d’office et la théière sera remplie à gogo en fonction de votre soif. Quand celle-ci sera vide, il suffira de poser son couvercle légèrement en décalé et les serveurs sauront alors qu’il faudra la remplir. Puis, on tapotera avec deux doigts sur la table pour dire merci.

La coutume est ancienne et date de l’Empereur Qian Long. A cette époque, celui-ci avait pour habitude de voyager incognito, déguisé en simple sujet, afin de mieux connaître la vie de ses citoyens. 

Un jour, il alla manger dans un restaurant avec l’un de ses serviteurs. Quand la tasse de ce dernier fût vide, l’Empereur – se comportant comme un homme ordinaire – lui servit du thé. Très gêné, celui-ci voulut lui montrer sa reconnaissance, mais il ne pouvait pas faire de révérence sans faire sauter la couverture de l’Empereur. Il tapota alors avec deux doigts sur la table pour mimer la courbette.

La coutume est restée et elle est permet également de ne pas interrompre le fil de la conversation lorsqu’on se fait verser du thé !

Bon, dans la vraie vie, il est quand même plus poli de dire un « Mgoi saai » (merci beaucoup)… surtout si vous ne parlez pas à bâtons rompus.

Aventure culinaire #10 – Les pattes de poulet

J’y pensais depuis un moment déjà… Cette spécialité, à la carte dans tous les restaurants, me semblait à la fois effrayante et absolument dégoûtante! Et pourtant, les gens semblaient l’apprécier. Il fallait donc que je teste!

Personnellement, je n’aime pas tellement faire des expériences culinaires toute seule… j’aime être accompagnée, soit par quelqu’un qui connaît déjà et qui peut m’expliquer, soit par un courageux dans mon genre, histoire de pouvoir en rire ensemble.

C’est pourquoi, quand ma copine Justine m’a fait savoir qu’elle adorait les pattes de poulet, ni une ni deux, j’ai sauté sur l’occasion et nous sommes allées en déguster ensemble.

Lire la suite

Aventures culinaires #6 – Le radish cake, ou Lo bak go

Le Lo bak go que nous avons mangé le premier jour du Nouvel An chinois!

Le Lo bak go que nous avons mangé le premier jour du Nouvel An chinois!

Dans mon précédent article, je vous parlais du gâteau au radis, sensé apporter le succès professionnel à tous ceux en mangeant le premier jour du Nouvel An chinois.

Mais qu’est-ce donc ? Eh bien, aujourd’hui, je vous dis tout à son sujet. Lire la suite