30 septembre – La danse des Lions

Cet après-midi, je passe rapidement à la boulangerie près de chez moi. Sur le chemin, une nouvelle banque a ouvert. L’entrée du commerce est pleine de ces fleurs, annonçant une nouvelle ouverture, mais surtout au milieu se tiennent deux lions!

Ce ne sont évidemment pas de vrais lions… mais de beaux lions colorés à la chinoise! Les employés de la banque font la queue pour se faire prendre en photos avec les joyeux animaux et moi je m’arrête, fascinée.

Une employée s’approche alors et m’explique très gentiment que pour porter chance au commerce, six lions se sont succédés depuis le matin, dansant… recrachant de la laitue… et amenant les bons augures avec eux et éloignant les mauvais esprits.

Moi, je suis super contente. C’est la première fois que j’en vois en vrai – et ce malgré mes trois ans à Hong Kong. Et la danse du lion, c’est une tradition millénaire.

Sous le costume du lion, deux artistes se cachent, l’un faisant les mouvements de la tête et l’autre celui des pieds. Il fait encore très chaud à Hong Kong et j’admire les danseurs qui s’exécutent, recouverts de tissus, sans ciller…

C’est la magie de Hong Kong. La ville a beau être extrêmement moderne, la tradition nous fait des clins d’oeil au détour de chaque immeuble, ou pour chaque petite célébration!

Et pour les curieux, voilà une vidéo prise pendant le Chinese New Year… de ce à quoi ressemble une danse du lion!

26 septembre – La danse des chevaux

Cet après-midi, nos pas nous mènent jusqu’à un immense parc, proche de chez nous. Il fait très chaud et des basses résonnent dans l’air.

– J’ai l’impression d’aller à un festival, dis-je à Nicolas.

Nous suivons les notes de musique et arrivons sur une immense pelouse occupée par des centaines de femmes divisées en 3 groupes distincts. Le premier groupe danse sur des musiques traditionnelles vêtues de tenues colorées, de perruques noires et de masques effrayants. Le deuxième est constitué de ninja, toutes vêtues de noir qui bougent toutes ensemble. Elles sont impressionnantes. Le troisième regroupe quant à lui un groupe de femmes vêtues de manière colorée, maquillées et chevauchant des chevaux en carton. Elles dansent sans discontinuer sur une musique lancinante.

– C’est pour une fête traditionnelle indonésienne, me souffle une femme souriante.

Je n’en saurai pas plus. L’Indonésie est un vaste pays composé de plus de 11’000 îles, de 270 millions d’habitants… et de 700 langues parlées ! Selon la région, les traditions peuvent donc être très diverses.

C’est beau. Une délicieuse odeur d’encens flotte dans l’air. L’ambiance est à la fête. Elles sont belles, ces femmes, festoyant dans la chaleur de l’après-midi et on flâne entre les groupes, observant les danses et les chorégraphies.

En rentrant à la maison, je cherche sur Internet sans succès. A quoi avons-nous assisté ? Serait ce la danse du kuda kepang? Les danses des masques balinaises ou une tradition pour célébrer l’équinoxe ? Je ne sais pas mais j’ai voyagé avec elles l’espace d’un instant !