25 janvier – La dame aux chats

En m’approchant de la berge, je l’aperçois. Elle est petite, les cheveux courts et blancs cachés sous un chapeau… et des lunettes de soleil crochés sur son masque.

Elle a accroché un sac à la rambarde. Dedans se trouve tout son attirail : une corde avec un crochet, plusieurs bouteilles d’eau, quelques conserves de thon et des croquettes.

En contrebas, les rochers. Les chats sont à l’affût. Ils savent qu’elle est là.

Avec son crochet, elle récupère les écuelles posées deux mètres en dessous. Ce sont de petits bacs en plastique auxquels elle a croché une lanière. Elle s’arme de patience, remonte les récipients. Les remplit avant de les redescendre aux matous affamés.

– Vous faites ça souvent?, je lui demande.

Elle me fait un sourire et se met à parler avec joie. Oui, cinq jours par semaine. Elle s’occupe de « ses » chats.

Je regarde les animaux qui se lèchent les pattes devant la baie Victoria. Ils sont bien soignés !

22 novembre – les rois des vitrines

A Hong Kong, il est courant que les propriétaires de magasin soient aussi les heureux propriétaires de… chats.

Lorsque l’on fait du lèche-vitrine, il devient alors commun de tomber sur l’un de ces petits animaux qui observent les clients avec prestance depuis les étagères de la boutique.

Je deviens alors totalement gaga, étant une fan absolue des chats. Mais des images valent mieux que mille mots. Voici donc quelques félins hongkongais.