22 mai – Des mots composés d’idées

Les caractères chinois, alias sinogrammes, ne fonctionnent pas du tout comme notre alphabet latin.

A l’instar de nos lettres – qui se prononcent toute de la même manière – et qui sont peu nombreuses, on compte les sinogrammes par dizaines de milliers… En fait, il n’y a même pas de chiffres exacts et les estimations varient de 40 000 à plus de 60 000 ! Un sacré challenge intellectuel. Dans la vie courante, la connaissance de 3’000 à 5’000 caractères permettrait de s’en sortir.

Bref, au contraire de nos mots occidentaux, qui sont composés de sons… ces caractères chinois sont composés de concepts.

Lire la suite

23 avril – Calligraphie

En gros, ça dit : Hong Kong (rien à voir avec la suite) ; Merci de m’avoir invitée à l’opéra cantonais.

Ce matin, pendant mon cours de cantonais, mon professeur m’a fait faire de la calligraphie. Je voulais remercier la tante de mon amie qui m’avait invitée à l’opéra cantonais et c’était donc l’occasion idéale de mettre en pratique mes balbutiements en écriture chinoise.

Pour ce faire, mon prof avait préparé le matériel nécessaire. Un stylo ne suffit en effet pas pour faire de la vraie calligraphie.

Il avait donc préparé pour l’occasion un petit bol pour l’encre de Chine (en bouteille), un pinceau, un pose-pinceau, des feuilles spéciales, à base de riz (qui n’absorbent pas l’encre) et un sous-main en tissu, ressemblant à un tapis de carte mais avec des carrés pour aider à tracer les caractères de la bonne manière.

Lire la suite