10 avril – à la chasse aux reptiles

Aujourd’hui, nous sommes partis nous balader sur l’île de Lamma… et, à notre arrivée, nous avons eu la surprise de pouvoir voir au loin, une grosse bête ressemblant à un iguane, faisant trempette. Une belle bête qui devait bien faire 40 à 50 centimètres de long.

Lire la suite

09 avril – Il est midi, Lai Chi Kok frémit.

Il est midi. J’attends Nicolas dans un café, dans le quartier de Lai Chi Kok, pour aller manger avec lui, puisque j’ai la chance d’être en vacances cet après-midi.

La zone est industrielle et j’observe les passants qui s’agitent. Les employés sortent manger… certains habillés en costume, d’autres qui ont des casques de chantier sur la tête, d’autres encore en jeans et baskets blanches.

Lire la suite

07 avril – Nous sommes vaccinés

Il y a quelques temps, le gouvernement a élargi la campagne de vaccination à la tranche d’âge 30-59 ans, après s’être occupé des aînés et du personnel de contact (médecins, infirmiers, enseignants, serveurs, etc.).

Nous nous sommes donc connectés sur le site du gouvernement et la procédure était simple comme bonjour.

Lire la suite

06 avril – Le Ching Ming Festival

Dans le métro, une dame se balade avec un immense sac en papier, rouge et doré, qui est apparemment rempli de choses. Et ce n’est pas la seule. Les familles se pressent aux abords des temples. Les magasins d’accessoires en papier ne désemplissent pas.

Cela s’explique car ce week-end, c’était le Ching Ming Festival… qui est aussi connu sous le petit surnom du jour du nettoyage des tombes. C’est la Toussaint locale, en somme. Et donc ce dimanche, à Hong Kong, Macao, en Chine, à Taïwan et dans toute l’Asie, les familles se pressaient dans les cimetières pour faire des offrandes et prier tous ensemble.

Pour l’occasion, les familles brûlent des papiers qui représentent de l’argent spirituel, afin de s’assurer que dans l’au-delà, les ancêtres ne manquent de rien. Mais en plus de cet argent virtuel, on peut donner à ses ancêtres tout ce qu’on veut : sacs à mains de luxe, maisons, téléphones portables, voitures, paquets de cigarettes, chiens, et j’en passe. Tout ce que vos aïeux pourraient avoir besoin pour vivre confortablement. Dans les magasins qui vendent ces représentations en papier mâché, on trouve donc de tout. C’est très coloré et j’adore y jeter un œil, toujours surprise qu’un défunt puisse avoir besoin d’un iPhone ou d’une paire de pantoufles Gucci.

Les belles pantoufles Gucci en papier pour papy!

Du coup, aujourd’hui est un jour férié à Hong Kong (pour rattraper le Ching Ming qui tombait un dimanche). Et les bus pour aller dans les cimetières sont pleins à craquer.

05 avril – Laver son linge sale entre voisins

L’une des petites révolutions ménagères de notre vie depuis que nous sommes à Hong Kong : la présence d’une machine à laver le linge dans notre appartement! Plus besoin d’horaires, de pièces spéciales et plus besoin de devoir gérer les voisins peu respectueux pour laver nos chaussettes.

Lire la suite