13 mars – Port aux Parfums

Voilà 10 jours que nous pouvons sortir sans masque. Depuis, à chaque instant je m’enivre des odeurs propres à la ville.

Odeurs fumées sortant des cuisines, eau stagnante, fleurs, pollution aussi un peu, effluves de mer et d’humidité… soupes… parfum de savon près des laveries, cafés brûlants… fumets des eggettes qui cuisent… celui, métallique, de la viande sur les étals, dai pai dong sur les trottoirs ou gâteaux chiffons.

Hong Kong reste toujours le port parfumé, celui qui affole nos sens.

24 mars – Notre coucou hongkongais

Tous les matins, au réveil, nous entendons le chant majestueux du Asian koel, un bel oiseau dont la voix me téléporte immédiatement en vacances.

Pour moi, les coucous dans les arbres, ce sont les matins de camping en France avec mes parents… la quête des croissants à vélo avec mon papa… les petits-déjeuners sous la pinède!

Bref, chaque matin j’écoute avec un plaisir sincère ce bel oiseau nous faire son aubade !

L’asian koel est un coucou asiatique qui peut mesurer jusqu’à 50 cm de long, au plumage noir pour les mâles et brun tacheté pour les femelles. Et à la particularité d’avoir un œil rouge flashy ! Ils vivent dans toute l’Asie, de l’Inde à Singapour, en passant par Dubaï et notre belle Hong Kong !

Et parce qu’une image vous sera plus représentative, voici à quoi il ressemble et son joli chant !