10 mai – Le plaisir de l’attente

Hier, vers 11h50, nous faisions la queue pour avoir une place dans un petit resto de dim sum avec ma copine Kelly. Le lieu était fréquenté. Il s’agissait du resto à une étoile Michelin le moins cher de Hong Kong (le Tim Ho Wan, pour les curieux…), où l’on s’en sort pour 15-20 CHF par tête pour un repas de dim-sum gargantuesque. La foule s’était passé le mot et les gourmands s’agglutinaient devant l’échoppe.

Cela valait la peine d’attendre. De gauche à droite : ha gaou, congee, riz gluant dans une feuille de lotus, dumplings aux arachides, etc.

Faire la queue devant les restaurants est la norme ici. Quand on veut manger quelque part, on ne s’embarrasse pas de fioritures… On va voir si c’est fréquenté, et si ça l’est, on patiente, en file sur le trottoir.

Lire la suite

07 mai – Expérience culinaire – Pepino pepino!

En passant au marché, je suis tombée sur un fruit hyper étrange que je n’avais jamais vu auparavant. Le fruit, de la taille d’une grosse patate, est blanc strié de violet…

Ni une ni deux, j’ai décidé d’en acheter une barquette pour en savoir plus… puis j’ai cherché et j’ai appris qu’il s’agissait d’un fruit, appelé le pepino… alias poire-melon.

Et son nom ne ment pas. Cela a effectivement un goût se situant à mi-chemin entre un melon et une poire croquante, bien que très peu sucré… Je le trouve trop dur pour en raffoler — à voir si cela change en mûrissant… Mais, dans tous les cas, c’est un fruit intéressant et très rafraîchissant.

Originaire d’Amérique du Sud, ce fruit vient de Colombie, du Pérou et du Chili… avant d’être ramené en Europe par les Espagnols pendant la période des grandes découvertes. Les Espagnols l’emmenèrent ensuite en Nouvelle-Zélande et en Indonésie au 19e siècle. Et voilà comment un pepino chinois a fini sur les étals de mon petit marché. Un long voyage historique…

21 avril – Boire du thé, c’est bon pour la santé…

Une journée sans essayer quelque chose de nouveau est une journée perdue… ou pas !

Aujourd’hui, alors que je marchais dans la rue avec mon ami Jason, nous nous sommes arrêtés devant une petite échoppe servant des boissons, à l’odeur étrange. Curieuse, je lui ai posé mille questions sur la boutique ! Tout était écrit en chinois et j’aurais été plutôt empruntée d’y aller seule.

Lire la suite

03 avril – petit déj au caa caan teng !

Ce matin, nous allons déjeuner dans un caa caan teng. Ces restaurants, à l’allure rustique, sont des classiques de la culture hongkongaise.

Le concept est simple : dans une petite cantine sans chichi vous pourrez manger très rapidement de la cuisine qui tient au ventre.

Lire la suite

27 mars – A la découverte de la cuisine hakka

Il y a quelques temps, l’auteur et artiste Christine Cappio, que j’ai eu l’honneur d’interviewer l’année dernière, m’envoie un reportage en cantonais dans lequel elle apparaît.

Dans celui-ci elle parle de cuisine hakka et l’estomac sur patte que je suis a la curiosité  immédiatement piquée au vif. Lire la suite