A propos Karine

Fraîchement expatriée à Hong-Kong, c'est avec une curiosité grandissante que je parcours ma nouvelle ville. Toujours prête à dénicher les endroits secrets, les bons plans, les anecdotes croustillantes, j'anime mon blog personnel où je raconte mon quotidien, mes découvertes, mes surprises et mes aventures à Hong-Kong : https://hotfonduepot.com/! Pour me suivre en image, ça se passe sur Instagram, sur @hot.fondue.pot!

15 avril – Carmen à Hong Kong

Ceux qui me connaissent savent que depuis plusieurs mois, je coache des chanteuses d’opéra classiques en français, italien et parfois allemand pour les œuvres qu’elles doivent chanter.

Si certaines séances prennent la forme de cours traditionnels, nombre d’entre elles sont axées selon les besoins de leurs spectacles à venir.

Lire la suite

14 avril – Ce n’est qu’un au revoir…

Je suis triste aujourd’hui. Mon amie Fanny rentre définitivement en Suisse. C’est l’un des aspects de l’expatriation le moins rigolo… on se fait des amis, puis ils repartent et notre cœur se brise un peu.

Fanny, nous l’avons rencontrée environ un mois après notre arrivée à Hong Kong. C’était l’amie d’une de mes amies d’enfance, et par son intermédiaire, nous avons décidé d’aller randonner ensemble. Ça a été le début d’une grande amitié, qui – j’en suis sûre – ne s’arrêtera pas, même après son départ.

Lire la suite

13 avril – Le dormeur

Je suis chez le dentiste. Cela fait une éternité que je n’y suis pas allée, avec le Covid et les restrictions.

Dans la salle d’attente du cabinet, je suis assise à côté d’un homme enfoncé dans les coussins, les jambes croisées, la tête basculée vers l’arrière, qui ronfle à gorge déployée (enfin… j’imagine… il a un masque comme nous tous).

Ses ronflements résonnent dans tout le cabinet et les secrétaires derrière le bureau d’accueil ne peuvent s’empêcher de glousser, tout comme moi… La jeune femme assise de l’autre côté fait comme si de rien n’était tandis que les clients et le personnel qui vont et viennent haussent toujours un sourcil en arrivant avant de réprimer un petit rire.

Je ne sais pas si c’est l’effet d’une éventuelle anesthésie ou si c’est simplement à cause du canapé qui est vraiment très confortable, mais la situation est vraiment marrante.

Dans l’intervalle, j’ai eu mon contrôle. En revenant il est toujours là et ronfle de plus belle. J’espère qu’il fait de doux rêves !