30 août – Portée par les courants

Portée par les courants
La brise s'en est allée
Parfumer d'autres rives
Sonder d'autres échos...

Lovée aux creux du vent
Elle s'est laissé porter
Riches de tant de missives
Nichées là, sous sa peau

Petite brise marine
Tu manqueras aux monts
Aux typhons qui s'agitent
Pour ne pas trop penser

Petite brise marine
Tu t'en vas sans amont
Sans aval, sans limites
Oui, tu vas nous manquer !

Si tu laisse derrière toi
Des plages ensorcelées
La magie de l'Europe te prendra dans ses bras
Nous nous recroiserons au hasard des marées.
Nous nous recroiserons à Sha Tin ou Buda.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.