06 avril – Un kilomètre à pied, ça use… ça use !

Hier, c’était un jour férié ! Nous avons donc profité de notre journée libre et du temps superbe pour aller faire une randonnée.

Mon bouquin était formel : la rando que je voulais faire était longue… environ 5h de marche, mais tout à plat au milieu des rizières et sur le bord des plages. On a donc fait le sac à dos… préparé le pique-nique et enfilé les chaussures avant de s’en aller joyeusement.

La rando commençait à Tai O. Buffles au bord de la route, criquets chantants et petits villages bucoliques: c’était parfait.

Dans le premier village, la situation s’est corsée… un groupe de chiens nous ont coursés, dents dehors et grognements à la clé. La panique s’est emparée de moi… on a avancé très vite et j’ai dit à Nico, les jambes tremblantes : « On est obligés de faire cette marche. Je ne remets pas un pied dans ce village! »

Sauf qu’en arrivant à l’intersection menant dans la zone avec rizières, un immense panneau nous précisait qu’il était interdit de trépasser… que si nous mettions un pied sur ces terres, on serait considérés comme des voleurs (rien de moins) et la police pourrait nous arrêter. Bon. Heureusement, ils proposaient une route alternative. En bons citoyens, nous avons donc suivi leurs recommandations.

(J’ai cherché sur Internet ensuite. La région est protégée pour diverses raisons… mais notamment car elle héberge une population de grenouilles endémiques en voie de disparition… au-delà des sanctions policières, je suis contente d’avoir donc respecté les recommandations.)

Bref, les amis… quelle route alternative !

Après s’être mangé un dénivelé de 500 m, à pic au travers la forêt, nous nous sommes retrouvés sur une crête avec une vue à couper le souffle. Sauf que ce n’était là que le début de l’aventure : montées, marches, montées… les plus hauts sommets de Lantau avoisinent les 940 mètres de haut… Je ne sais pas combien de dénivelés on s’est pris dans les dents mais je les ai sentis.

Montées, descentes, montées, descentes… la rando tout à plat que j’avais prévue s’est transformée en rando mega sportive, le tout en plein cagnard! Au total, nous avons marché bien 5-6h… fait 23 kilomètres et 30’000 pas. Mes mollets l’ont senti passer puisqu’ils pensent maintenant faire partie de la famille du béton armé ! Et la cerise sur le gâteau : nous ressemblons à notre drapeau national avec des parties blanches et des parties rouge vif. Nous sommes sublimes.

La dernière section permettant de rejoindre le réservoir de Shek Pik, une partie tout à plat, nous a donné du fil à retordre. J’ai été obligée de chanter à tue-tête du Joe Dassin et du Charles Aznavour sur les 6 kilomètres qu’ils nous restaient à faire pour oublier que j’avais mal au pieds, aux cuisses, aux talons, aux abdos…. et partout ailleurs ! (Je vous assure, c’est une très bonne méthode même si ça n’épargne pas vos oreilles).

Quand je pense à ma copine Loraine qui a fait le Lantau trail en 24 heures (67 kilomètres et 4057m de dénivelé…), je frise d’admiration. Ce que nous avons fait hier n’étaient que les parties 7 et 8 du trajet qu’elle a réalisé !

Bref, c’était beau mais aujourd’hui j’ai mal.

5 réflexions au sujet de « 06 avril – Un kilomètre à pied, ça use… ça use ! »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.