28 août – Escapade à Tin Shui Wai

Ce weekend, histoire de changer un peu de la routine, nous décidons de partir en staycation avec des amis. Le vendredi soir, nous mettons donc le cap sur Tin Shui Wai, une ville située à quelques pas de Shenzhen. Nous nous trouvons en effet à 15 petits kilomètres de la frontière. Si près et si loin en même temps puisque le passage entre la Chine et Hong Kong reste impossible en ces temps de Covid. Nous passons la nuit dans un hôtel à quelques mètres du Wetland Park… et j’avoue que de revenir dans un hôtel nous fait bizarre après notre quarantaine et fait remonter toutes sortes de souvenirs. Une fois la porte fermée, nous ressortons… juste pour s’assurer que c’est possible… Une fois ceci fait, nous allons mieux et nous passons une bonne nuit.

Le matin, après un petit-déjeuner composé de nouilles sautées et de char siu bau, nous nous dirigeons vers le wetland park, un parc écologique construit sur un marais, permettant aux oiseaux, reptiles, insectes et poissons de Hong Kong de s’ébattre joyeusement sous les yeux des touristes. Un petit parcours nous mène à des cabanes d’observation via des passerelles et de jolis chemins. Il fait une chaleur écrasante, même à 10h du matin… et mes jambes servent de buffet à gogo aux moustiques du parc.

Malheureusement, entre les hautes températures et le fait que toutes les longues-vues habituellement mises à disposition soient condamnées, on ne voit finalement que peu d’animaux… mais l’endroit est calme et c’est très agréable et dépaysant de s’y balader. Après en avoir fait le tour, nous buvons un thé glacé puis nous décidons de nous mettre en quête d’un endroit où manger. Nous prenons donc le train – moyen de transport assez inhabituel à Hong Kong – et marchons jusqu’à un petit mall local où nous finissons dans un charmant petit restaurant japonais. Ramen, sushis, tonkatsu, edamame… on mange trop mais c’est absolument délicieux.

Après le repas, nous nous dirigeons vers le Tin Sau Bazaar. Pour s’y rendre, il faut traverser un parc et nous tombons nez à nez avec un homme promenant son énorme tortue. L’animal est superbe. Sa carapace a la forme d’une fleur et nous l’observons de longue minutes. On a même la chance de pouvoir lui donner à manger une pomme et des feuilles et je suis surprise de la taille de ses dents.

Après cet interlude, nous arrivons donc au bazar, un lieu composé de stands divers vendant fleurs et plantes en pots, légumes séchés, électronique, sous-vêtements, gadgets et j’en passe.

Nous décidons alors de faire une petite pause à l’hôtel. La journée n’est pas très intense mais nous avons déjà marché une dizaine de kilomètres et la chaleur nous fatigue.

Le soir venu, nous nous dirigeons vers le village de pêcheurs de Lau Fau Shan. Nous arpentons ses ruelles sinueuses où l’on peut observer des dizaines d’échoppes de fruits de mer séchés et de poissonneries. Au bout du village, nous arrivons sur une jetée avec une vue époustouflante. Le soleil se couche sur Shenzhen et les lumières sont prodigieuses.

Puis nous terminons la journée en mangeant dans l’un des nombreux restaurants de fruits de mer… avant de rentrer, repus et heureux.

7 réflexions au sujet de « 28 août – Escapade à Tin Shui Wai »

      • Oh voui ! On avait recueilli deux tortues qui gambadaient dans notre jardin surpris de leur rapidité on les a retrouvé bien loin dans le jardin du voisin et même au-delà
        Naïvement je lui ai donné un morceau de tomate au bout du doigt
        Punaise ! J’ai poussé un cri Je ne m’y attendais pas de tout que ça pince aussi fort

        Aimé par 1 personne

      • Hehe alors je serai attentive. Mais c’est vrai qu’elle avait de belles dents et qu’elle était vorace. Elle a mangé une pomme en une minute à peine.

        J'aime

      • Des petites tortues d’Hermann je ne crois pas qu’elles aient des dents mais une espèce de bec puissant elles ont une force incroyable
        C’est amusant comme tout elles adorent qu’on les gratte sous le coup quand on leur parle elles écoutent comme si elles allaient nous répondre 😅
        Comme on avait un couple quand elles copulent le mâle pousse des cris stridents la première fois on se demandait qui criait comme ça dans le gazon jusqu’à ce qu’on découvre nos deux tortues en plein ébats. Toujours cru que c’était muet les tortues comme quoi !

        J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.