27 mai – Le marché aux poissons

À Hong Kong, les rues sont classées par thème. Il y a l’avenue des vendeurs de robinets, celle des magasins de matériel de cuisine, celle des fleurs, celle des aliments séchés ou plus surprenante, celle des boutiques d’animaux et de poissons.

Au début, j’ai trouvé cela plutôt étrange comme manière de fonctionner… et puis, avec le temps, j’avoue trouver cela très pratique. J’ai besoin d’un moule à gâteaux ? Je vais à Yau Mai Tei. Là, j’aurai l’embarras du choix !

À midi, je me suis donc rendue dans la rue des vendeurs de poissons. Mes chers poissons rouges sont voraces et ils dévorent régulièrement toutes les plantes qui se trouvent dans leur aquarium.

J’ai pris le métro, suis descendue à l’arrêt en question et là, dans la rue Tung Choi Street, s’étiraient sur le trottoir des dizaines et des dizaines de magasins vendant poissons, aquariums, granulés, sables, plantes, décorations, produits pour nettoyer… Bref, tout ce qui est nécessaire à l’aquariophile débutant ou averti.

Bee your guide – Flickr

À Hong Kong, les poissons et plus spécifiquement les poissons rouges ne sont pas simplement de petits compagnons discrets. Non… ce sont tout un symbole. Tout d’abord, symbole de Feng-shui, mais aussi un symbole de prospérité, puisque le mot poisson rouge en chinois se prononce comme le mot or ! Mettre un poisson chez soi, c’est donc s’attirer la bonne fortune et de nombreux magasins, cabinets de médecins et j’en passe, ont ainsi dans leurs locaux ces charmants pensionnaires.

Un grand nombre de magasins — au détriment du bien-être des poissons — stockent leurs poissons, par souci d’espace, dans des sachets en plastique, prêts à l’achat. C’est donc extrêmement esthétique, mais en été, en plein soleil, je trouve franchement que c’est de la cruauté animale… et cela me fend le cœur.

La particularité de la rue est également de vendre de la nourriture. Les gens viennent admirer les poissons, et au passage, achètent des petits snacks comme le fameux stinky tofu, qui a vraiment une odeur d’égout… (mais qui n’est pas mauvais au passage). La promenade peut donc parfois être folklorique.

Bref, aujourd’hui, je suis allée à la Tung Choi Street. J’y ai désormais mes habitudes. Il y a mon petit vendeur de plantes d’aquarium, chez qui j’aime bien aller. Et un autre magasin qui ne stocke pas ses poissons dans un sachet en plastique, mais dans de vrais grands aquariums — c’est d’ailleurs de là que viennent Daan Taat et Fo Teuy.

Et ce soir, mes charmants petits occupants ont plein de nouvelles plantes à grignoter joyeusement !

3 réflexions au sujet de « 27 mai – Le marché aux poissons »

Répondre à lenouinitalia.fr Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.