14 avril – Ce n’est qu’un au revoir…

Je suis triste aujourd’hui. Mon amie Fanny rentre définitivement en Suisse. C’est l’un des aspects de l’expatriation le moins rigolo… on se fait des amis, puis ils repartent et notre cœur se brise un peu.

Fanny, nous l’avons rencontrée environ un mois après notre arrivée à Hong Kong. C’était l’amie d’une de mes amies d’enfance, et par son intermédiaire, nous avons décidé d’aller randonner ensemble. Ça a été le début d’une grande amitié, qui – j’en suis sûre – ne s’arrêtera pas, même après son départ.

La première fois que nous nous sommes rencontrés, nous lui avons demandé d’où elle venait et elle nous a répondu : Oh, je viens d’un petit village que vous ne connaitrez certainement pas… près de Vevey.

Après avoir creusé, on a découvert avec surprise que non seulement elle venait du même endroit que Nicolas et qu’en plus, elle avait été dans la même classe que son petit frère et que nous avions pléthore d’amis communs. Le monde est définitivement minuscule.

Avec Fanny, nous sommes partis à la conquête de toutes les montagnes hongkongaises possibles et imaginables, pour toujours finir par un bon petit repas accompagné d’une bière bien fraîche. Ça a été notre complice pour partir à la découverte de coins perdus, pour se faire de bonnes virées le week-end ou encore pour tester des restaurants.

On a fait du kayak ensemble, du vélo, dégusté de la cuisine hakka, bu des cocktails sur des rooftops, accepté de la suivre sur les Twins (ça c’est une preuve d’amitié irréfutable…), bu l’eau de vaisselle du restaurant en pensant que c’était du thé, mangé indien, libanais, thaï, japonais, chinois de l’est, de l’ouest, du sud et du nord, avons surtout avalé 8 tonnes de xiu long bao et de char siu bao, nous sommes baignés, avons choppé des coups de soleil et nous sommes fait bouffer par les moustiques en alternance, avons pris des petits sampans, nous sommes entraidées pendant nos quarantaines, fait un trafic de cenovis et de tisanes, suivi un cours de cuisine en ligne, été à l’essayage de robes de mariées le plus drôle du monde, sommes allés au cinéma, avons discuté en allemand avec un hongkongais au beau milieu de nulle part, et j’en passe.

Ces 3 ans à Hong Kong n’auraient certainement pas été les mêmes sans elle. Elle nous a permis de nous sentir à la maison au bout du monde ! Et pour ceci, elle sera toujours dans notre cœur.

Aujourd’hui, il est temps de lui dire au revoir. Elle rentre en Suisse… on lui souhaite tout le bonheur du monde pour cette nouvelle étape et on est vraiment contents pour elle ! N’empêche qu’elle va vraiment nous manquer.

4 réflexions au sujet de « 14 avril – Ce n’est qu’un au revoir… »

  1. Ma meilleure amie du Japon, rentre définitivement en France cet été, ca fait 7 ans qu’on se connait et se parle quasiment tous les jours quand on ne se voit pas. J’ai du mal a réaliser et je sais qu’elle va beaucoup me manquer. C’est si dur de dire au revoir, j’espere que vous garder contact ! 🙂

    Aimé par 1 personne

    • Ohlala je compatis ! Mais c’est sûr que vous allez vous revoir et continuer à vous écrire !
      Je suis sûre et certaine également que je vais garder contact avec Fanny 😊. D’ailleurs on continue à s’écrire régulièrement.
      Ce qui fait bizarre c’est que désormais j’ai plus ses petits messages matinaux avec le décalage horaire 😪

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.