17 février – La ronde des lai-see

En partant au Caire, pour une mission professionnelle, Paul Fournel s’engage à « donner des nouvelles chaque jour à quatre-vingt-dix-huit amis dont l’adresse figurait dans le ventre de [son] ordinateur – ceci cinq fois par semaine, chaque petit matin et sans jamais faillir pendant plus de cinq cents jours, durant la période de novembre 2000 à juin 2003… ».

Ses brèves sont donc ainsi nées… puis, ont été publiées en livre. Livre que j’ai ADORE qui s’appelle Poil de Cairote et qui retrace son quotidien mais surtout, donne une touche très personnelle au Caire et à l’Egypte.

Pour bien commencer cette nouvelle année du bœuf, et avec le ralentissement de mon blog, dû à mon activité au Petit Journal, j’ai décidé de m’essayer à l’exercice et de m’inspirer de ses nouvelles quotidiennes.

Je ne garantis pas que je serai aussi régulière que Paul Fournel, mais je m’engage à essayer… et qui sait, cela vous donnera peut-être une autre vision de Hong Kong que celle que vous avez déjà, plus intime et plus quotidienne !

Pour lancer ce nouveau défi, voici donc mon premier texte… basé sur ma journée d’aujourd’hui !

17 février 2021 – La ronde des Lai See

Après Chinese New Year, c’est la ronde des lai-see, ces enveloppes rouges, qui ont tout des étrennes en Europe et que l’on doit donner aux célibataires, aux jeunes et aux personnes qui nous rendent des services pour leur souhaiter la bonne fortune.

Nicolas et moi avons fait nos devoirs et rempli les enveloppes qu’il fallait donner. Le petit tas pour les amis, les collègues, les concierges ou les nettoyeurs se tient sagement sur la table. Il va falloir maintenant s’en charger. Mais, malgré tout, l’exercice est complexe. Parfois, on ne connaît pas les prénoms des destinataires et il faut savoir encore de qui on parle. Le concierge aux cheveux en bataille ou celui qui adore parler appareil photos avec Nicolas? Je ne prends pas de photo avec d’appareils photo élaboré et donc je ne sais pas de qui Nicolas me parle. Pour moi, le concierge amateur d’appareil photo, c’est celui qui aime bien faire des blagues quand je parle en cantonais. Du coup, l’exercice est périlleux puisqu’on ne sait pas à qui l’autre a donné ses enveloppes.

Cet après-midi, je reviens donc de mes cours. Le tic tic tic des feux résonne autour de moi et je me dirige avec lenteur vers mon immeuble.

Puis, en arrivant à la réception, je me rends compte qu’un concierge est là. Lui a-t-on déjà donné un lai see ?  Ou non ? Mon voisin passe avant moi. La cérémonie est bien rodée. Il se lève, tend les deux mains en avant, puis remercie avec plusieurs formules d’usage.

De mon côté, je ne sais pas si le concierge a déjà reçu son petit paquet. Dans le doute, je rentre chez moi. Je ferai le point avec Nicolas le soir…

Heureusement, on a deux semaines pour s’en charger et je le recroiserai bien demain ou après-demain pour y pallier si ça n’a pas été le cas.

5 réflexions au sujet de « 17 février – La ronde des lai-see »

  1. Ping : 17 février – La ronde des lai-see - Les Blogueuses

  2. Je me réjouis de te lire… je passe toujours un bon moment en lisant tes articles… ça me fait découvrir Hong Kong que je ne connais pas du tout… Bonne suite et merci pour tes beaux textes passés et à venir…

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.