Le mah-jong et ses secrets

Il y a deux semaines, j’ai eu la chance de rencontrer Eric, fondateur du Mah jong Club, qui m’a présenté le mah-jong, un jeu de stratégie très populaire en Asie se jouant à quatre joueurs avec des pièces appelées tuiles. Avec Nicolas (en tant que photographe), nous sommes donc allés regarder un de ses ateliers qu’il anime chaque vendredi soir dans un restaurant typique… et qui m’a permis de rédiger un article pour mon travail pour Lepetitjournal.com (article complémentaire à lire ici ).

Bref, c’est au fond d’un restaurant traditionnel, à Sheung Wan, que nous avons retrouvé ce passionné. Alors que nous traversons l’arrière-salle du restaurant, avec ses portes fermées, ressemblant étrangement à un motel, nous entendons le cliquetis sonore des tuiles qui tournent sur les tables. Derrière les parois, des joueurs – plutôt âgés – s’adonnent à leur activité préférée et misent de l’argent…

Gentiment, Eric se prête au jeu et répond à mes nombreuses questions. Cet Hongkongais, ayant grandi au Canada, nous fait part de son enthousiasme pour ce jeu qui a bercé sa jeunesse de mystère. « C’est en observant ma mère et mes tantes que je me suis trouvé attiré par ce jeu. Elles m’interdisaient d’y jouer, pensant que ça aurait une mauvaise influence sur moi ! »

Lorsqu’Eric rentre à Hong Kong en 1990, il cède à la tentation et décide de prendre sa revanche. Il se plonge avec assiduité dans les livres, regarde des documentaires et découvre ce jeu qui deviendra alors sa passion. Le mah-jong fera dès lors partie de son quotidien.

Le mah-jong, qu’on surnomme indoor swimming, à cause des mouvements de bras réalisés par les joueurs lors du mélange des tuiles, est un jeu de société qui se joue à quatre joueurs, autour d’une table. Très populaire en Asie, on le retrouve dans de nombreux pays.

Le indoor swimming avec ces mouvements de bras si particuliers (et le bruit fracassant des pièces)

A Hong-Kong, c’est le mah-Jong de style cantonais qui prévaut, bien qu’il soit possible de jouer au mah-Jong de style Taïwanais, ou Shanghaien.

Souvent associé aux fêtes (mariages, jours fériés, etc.), Eric précise « C’est un jeu très populaire auquel on joue avec ses proches et ses amis, notamment pour le Nouvel An Chinois. C’est un jeu associé aux moments familiaux, à l’amitié et à la convivialité. La plupart des personnes âgées à Hong Kong y jouent tous les jours. »

Guide de profession, c’est l’année dernière, avec la baisse du tourisme qu’Eric décide de se réinventer. Il ouvre alors le Mah Jong Club, une école destinée à enseigner cet art aux non-sinophones. Il met alors sur pied plusieurs cours, de niveaux différents pour apprendre les rudiments de cet art et ses nombreuses règles.

Si de nombreux étrangers s’inscrivent, désireux de comprendre les mystères de ce jeu ancestral, quelques chinois poussent les portes de son établissement : «

J’ai quelques élèves d’origine hongkongaise ou chinoise qui viennent me voir. Ils n’ont malheureusement jamais pu apprendre de manière formelle et ne veulent pas se sentir embarrassés en jouant avec leurs proches sans connaître parfaitement toutes les règles. »

Pour découvrir le mah-jong, Eric conseille de commencer par se renseigner sur Internet. « En ligne, vous trouverez de nombreuses ressources vous expliquant le jeu, son fonctionnement et ses règles. Il y a aussi de nombreux passionnés ayant écrit des blogs à ce sujet. Une fois que vous connaîtrez les bases, l’idéal est de pratiquer. C’est un jeu qu’il faut pratiquer longuement pour acquérir certains réflexes »

« Le mah-jong est un jeu pour lequel il faut faire preuve de logique, d’intuition et d’une grande intelligence. » Considéré comme un jeu cérébral, il nécessite un esprit cartésien et analytique : « Les gens dans la finance sont souvent de bons joueurs. Les probabilités, l’analyse mathématique est importante. Il faut savoir analyser les tuiles et élaborer des stratégies. »

Mais, selon les Hongkongais, c’est également un jeu qui permet de mettre en valeur la psychologie d’une personne. « C’est un bon moyen de connaître le caractère d’une personne, en regardant sa manière de réagir… Grâce au mah-jong il est facile de voir si votre adversaire est quelqu’un de spontané, ou de prévisible… Si c’est une personne qui aime réfléchir ou qui préfère faire confiance à son intuition. La façon dont quelqu’un perd est aussi un moyen imparable de savoir à qui on a affaire. »

Si Eric a fait de sa passion son métier, il conclut : « Quand j’ai revu ma mère après avoir appris le mah-jong, elle a été surprise et impressionnée. Elle aimait tellement y jouer. »

Pour en savoir plus : https://www.facebook.com/MahjongclubHK/

3 réflexions au sujet de « Le mah-jong et ses secrets »

  1. 😁Comme d’habitude un article intéressant. Merci KARINE !
    Perso je joue au mah-jong seule sur une application. Rien à voir avec le vrai jeu mais j’aime bien les symboles sur les tuiles 😁 Amicalement

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.