Manger suisse à Hong Kong

Après avoir discuté avec plusieurs amis qui souhaitaient goûter la cuisine suisse, nous avons organisé une petite virée au restaurant suisse de Hong Kong, the Swiss Chalet, tenu par un  monsieur Suisse-allemand.

Ma copine C. a ensuite proposé à son collègue suisse, P., de se joindre à la fête et ni une ni deux, hier soir, nous sommes allés à Tsim Sha Tsui afin de retrouver quelques bribes de notre terre natale, accompagnés de deux Australiens, deux Français, une Hongkongaise, un Genevois et nous-mêmes.

Perdu dans une ruelle qui ne rappelle en rien celles de Montreux, ou d’une autre ville Suisse, on pousse les portes du restaurant et l’on se retrouve dans un environnement complément familier… les murs sont en bois. Des tableaux improbables sont affichés, me remémorant les refuges de montagne. Une arbalète décore une paroi. De l’autre côté sont suspendues des cloches de vache, un botte-cul (ce tabouret unique pour traire les vaches), une baratte à beurre et j’en passe.

Des rebibes et de l'aromat!!! Et des cornichons!!!

Des rebibes et de l’aromat!!! Et des cornichons!!!

Tout y est. Sur les tables, des napperons cousus main, et surtout : de l’aromate !

Après avoir dévoré un peu sauvagement les petits pains de Silz faits maison, nous nous plongeons sur le menu qui ferait frémir Gordon Ramsay tant il y a de choix… et tant son réalisateur a utilisé tous les effets Word possibles et imaginables. Mais… c’est bien un restaurant suisse. Il y a toutes sortes de fondues, de la raclette, de l’émincé de veau à la zürichoise, des röstis sous toutes ses formes. On peut même commander à boire du Rivella, du Sinalco ou de la bière d’Appenzell!

Pour ma part, j’ai décidé de prendre un émincé de veau à la zürichoise, très excitée à l’idée de manger des röstis. Nicolas, lui, a opté pour de la fondue moitié-moitié. Les autres invités choisissent divers plats. Et quand ils arrivent sur la table, eh bien… franchement, c’est pas mal ! Bien sûr, cela ne vaut pas la cuisine de ma maman, mais bon… c’est mieux que rien 😊 .

Rööööööstis love!

Rööööööstis love!

On boit du Fendant ! On rigole. On essaie de prononcer les noms des plats qui sont écrits dans le plus pur Suisse allemand ! Pour le dessert, il y a des tartes aux pommes, de la mousse au Toblerone et même de la glace Movenpick ! Derrière nous, un groupe de Suisses allemands mangent des croûtes au fromage puis finissent la soirée en jouant au yass (un jeu de cartes typique de chez nous dont je ne saurais expliquer les règles). Les serveurs portent tous des chemises Edelweiss. La clim’ est allumée alors il ne fait pas trop chaud.

Bref, l’espace d’un instant, on pourrait se croire dans un restaurant traditionnel quelque part en Suisse !

Et la cerise sur le gâteau, P., le collègue de mon amie C. a fait l’EPFL avec mes grands copains du gymnase, F., O. et H et connaît bien également des amis de Nicolas ! On rigole donc de nos connexions communes… et l’on en arrive à la conclusion : la Suisse est définitivement un tout petit pays…

Bref, nous ne pourrons pas rentrer en Suisse cet été alors on se console comme on peut 😊 (même si la cuisine suisse, à 35 degrés, c’est pas le plus adapté)!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.