Vivre avec un masque #4

Série Masque, de Nicolas

Série Masque, de Nicolas

Le coronavirus poursuit son bonhomme de chemin. Après la Chine, les yeux sont rivés sur l’Iran, la Corée, le Japon, l’Italie, la France, la Suisse et j’en passe… désormais, tous les Européens arrivant à Hong-Kong devront passer par une quarantaine stricte obligatoire.

Hong-Kong, de son côté, malgré la grande proximité avec la Chine, réussit encore à lutter contre une contagion à grande échelle (on touche du bois…). Il faut dire que les gens sont sacrément disciplinés. Depuis maintenant plus d’un mois et demi, tout le monde — ou presque — porte un masque. Chacun se lave les mains. Beaucoup travaillent de la maison. Les gens ne se touchent pas, fini la bise, les hugs et les poignées de main. Les transports publics sont à moitié vides et tous les grands événements sont annulés. Après avoir fermé les écoles jusqu’au 17 février, puis jusqu’au 02 mars… les élèves seront confinés à domicile jusqu’au 20 avril prochain.

À titre privé, je me suis tellement habituée à vivre avec le masque que parfois, le soir, dans mon lit ou dans le canapé, je sursaute et me touche le visage avant de me rappeler que… c’est bon… à l’intérieur, je n’ai pas besoin de porter ce fameux rectangle de papier qui grattouille.

Et — malgré tout ce que les Européens aiment à dire — je me rends compte que loin d’être extrêmes, les mesures prises par Hong-Kong, par les Hongkongais semblent fonctionner !

Comme, paraît-il, il faut vingt-et-un jours pour prendre une habitude… voici en quelques lignes, les réflexes que j’ai intégrés ces derniers temps :

Quand je sors, j’ai désormais toujours avec moi :

  • Une bouteille de désinfectant que j’utilise chaque fois que je pose une main sur une porte, une poignée d’ascenseur, une barre de métro ou que sais-je…
  • Un mouchoir en tissu : qui me sert — quand j’ai le temps — à appuyer sur lesdits boutons d’ascenseur, poignées de portes, etc. Mais… rangez-le bien dans une poche accessible au fond du sac, histoire que ce soit plus rapide à sortir.
  • Et mon meilleur ami : le masque.Si vous n’en avez plus, pensez aux masques en tissu. Il existe beaucoup d’artisans talentueux qui pourront très certainement vous en faire… comme La petite Wong à Hong-Kong,  The Zappy Penguin en France, ou Queensway Garden en Suisse. Bien sûr, on le sait tous, ce n’est pas aussi efficace qu’un réel masque chirurgical FFP2… mais, si quelqu’un postillonne dans votre entourage, cela rajoute une barrière supplémentaire entre votre nez, votre bouche et l’air contaminé.
  • Et, dès qu’on arrive quelque part (maison, restaurant, travail…), le premier réflexe à avoir est d’aller se laver les mains – puis, et seulement puis… d’enlever son masque, histoire de ne pas le contaminer. Il faudra alors le ranger soigneusement dans une pochette pour qu’il reste protégé.
Mon kit de survie en extérieur

Mon kit de survie en extérieur

Pour le télétravail (ou le télé-étude, pourquoi pas…), voici quelques règles simples que j’applique au quotidien :

1) Rangez rapidement votre appart avant de vous mettre à bosser. Il est en effet très difficile de se concentrer si le dernier roman de Joël Dicker ou d’Elena Ferrante traîne sous vos yeux. Pareil pour un éventuel jeu vidéo, une grille de mots-croisés… ou même… si vous avez des tendances maniaques, le bac de linge que vous aurez envie de plier, plutôt que de bosser sur le rapport Müller.

2) Créez-vous un fichier Excel où vous noterez vos horaires. Autant à la maison, il peut être difficile de faire ses heures… autant il peut aussi être difficile de ne pas en faire trop, avec le bureau à proximité. Noter vos heures vous permettra de savoir où vous en êtes. Personnellement, je note également dans ce fichier ce que j’ai fait dans les grandes lignes, afin que j’aie une trace de mes activités et que je puisse me souvenir du temps que ça m’a pris.

3) Éteignez les notifications de tous vos appareils (téléphone, iPad, ordinateur)… Se concentrer sur le dernier rapport Müller, ou sur le devoir à rendre en biologie, avec des pop-up apparaissant sans cesse, vous disant que Maman vous a envoyé un message ou que PommeDamour754 est connectée pour une petite partie de Fortnite vous rendra la tâche plus difficile…

Je fais du télé-travail depuis un an et demi, à raison de deux jours par semaine. Voici donc mon espace dédié à cette activité!

Je fais du télé-travail depuis un an et demi, à raison de deux jours par semaine. Voici donc mon espace dédié à cette activité!

4) Si vous le pouvez, créez-vous un espace distinct… Rien de plus chronophage et agaçant que de devoir passer des heures à devoir déplacer les jouets, les câbles, les affaires de toute la famille pour vous installer. C’est aussi plus facile de se mettre à bosser quand on a rapidement tout sous la main, et qu’il n’y a pas de confiture collée sur la souris.

5) Quand vous faites vos courses, soyez raisonnables et évitez les achats sucrés. Il n’y a rien de plus difficile que de savoir que vous avez un paquet de Petits Lu au chocolat noir dans l’armoire… à deux pas de vous… et ne pas céder ! Si vous ne voulez pas prendre huit kilos pendant cette expérience, c’est le meilleur moyen d’y parvenir.

Notre frigo - si Calviniste - mais si efficace contre le grignotage intempestif!

Notre frigo – si Calviniste – mais si efficace contre le grignotage intempestif!

6) Et puis, ça c’est ma règle d’or… si je travaille depuis la maison, je m’oblige une sortie ou une activité sportive par jour. Si vous avez la chance de ne pas être en quarantaine, ou d’avoir un jardin, sortez. Allez vous promener au moins trente minutes par jour. Découvrez votre quartier, faites de la course ou du vélo. Si par contre, vous êtes forcés de rester enfermés 24 h/24, faites-vous des séances à la maison. Il y a de bons coachs sur Internet qui peuvent vous aider à vous motiver… comme la fameuse chaîne Yoga with Adriene, ou Walk at home… si vous êtes plus sportifs, vous trouverez une kyrielle d’applications et j’en passe.

Pour la gestion des enfants à domicile pendant que vous travaillez, je n’ai pas la solution. Si certains de mes lecteurs ont des trucs et astuces à partager, n’hésitez pas à le faire dans les commentaires !

En attendant, bonne chance à tous… restez prudents et suivez les informations de l’OMS : https://www.who.int/health-topics/coronavirus

Une réflexion au sujet de « Vivre avec un masque #4 »

  1. Ping : Vivre avec un masque #4

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.