C’est du chinois #4 – Le Pinyin

Mon cahier de révision

Voici un extrait de mon cahier de révision absolument chaotique, mélangeant caractères chinois traditionnels, pinyin, français et anglais !

Pour apprendre le cantonais, comme je ne sais pas lire le chinois simplifié ou traditionnel, j’utilise un système qui s’appelle le pinyin. En résumé, le pinyin est un système de romanisation du chinois. Il permet de traduire en lettres latines, la manière de prononcer les mots chinois. C’est LE système utilisé par les étrangers qui veulent donc s’attaquer à cette langue si riche et si complexe.

En gros, en utilisant le pinyin, on écrira la manière de prononcer le mot et on y ajoutera un numéro à la fin, indiquant le ton du mot lui-même! (Par exemple, le mot 我, qui signifie « je », s’écrira « ngo5 » en pinyin, m’indiquant comment le prononcer, ainsi que le ton lié à ce mot! – pour rappel en cantonais, il y a neuf tons, alors qu’en mandarin il n’y en a que cinq).

Pour maîtriser le système, j’ai donc dû apprendre à :

  • déchiffrer la prononciation proposée… (le pinyin se base sur la prononciation anglaise et non française – typiquement jo ne se prononce par comme en français mais se prononce dzo…);
  • associer les chiffres aux tons. Par exemple, le mot « gau2 » se prononce en réalité « gahou » et se dit sur le deuxième ton, ce qui signifie que je dois descendre sur le gah, puis remonter sur le ou…

Personnellement, j’ai inventé un petit système de flèches que je mets au dessus des mots pour m’aider à savoir quand descendre et remonter, quand uniquement descendre, quand prononcer le mot « à plat mais de manière basse » – comme le sixième ton, etc.

Au quotidien (en dehors de mes cours), ce système ne m’est pas réellement utile. Rien n’est écrit en pinyin dans la rue. C’est l’alphabet chinois qui est utilisé. La majorité de mes correspondants cantonais ne savent d’ailleurs pas lire le pinyin et ils ont parfois au mal au début, quand je leur écris de cette manière… mais pour apprendre, c’est le seul moyen efficace que j’ai trouvé. En effet, je pourrais apprendre en parallèle les caractères chinois et la manière de les prononcer mais… cela voudrait dire que je devrais avoir une mémoire de dingue ! En effet, sans utiliser de système latin, comme pourrais-je savoir du premier coup que 我, se prononce ngo5? Alors qu’en chinois simplifié (mandarin), il y a certains indices permettant de savoir comment prononcer le mot, ce n’est pas le cas du chinois traditionnel où la prononciation n’est absolument pas rattachée aux caractères. Ainsi c’est comme apprendre deux langues distinctes.

Pour vous donner un exemple, voici une chanson que j’entends à la radio tous les matins (et que j’aime bien!) :

En chinois, voici les paroles :

· 尚有偶像我想愛,呼吸有意思
當有故事我未聽,可否說我知
總有歲月透支,隨意透支,不會遲
所有事, 毋須刻意,都會合時
感覺是,毋須深究名義
雲妮鍾情

En pinyin, cela donne ça :

Seung yau5 ngau5 jeung6 ngo5 seung2 oi3,fu1 kap1 yau5 yi3 si1
dong yau5 gu2 si6 ngo5 mei6 teng1, ho2 fau2 syut3 ngo5 ji1
jung2 yau5 seui3 yut6 tau3 ji1 , cheui4 yi3 tau3 ji1 ,bat1  wui5 chi4
so2 yau5 si6 , mou4 seui1 hak1 yi3 ,dou1 wui6 hap6 si4
gam2 gok3 si6 ,mou4 seui1 sam1 gau3 ming4 yi6
wan4 nei4 jung1 ching4

Et en anglais, en voici la traduction :

There are still idols, I want to love, breathing is interesting. (Il y a encore des idoles que je veux aimer, respirer est intéressant…)
When there is a story I have not heard, can you say that I know (Quand il y a une histoire que je n’ai pas entendue, pouvez-vous dire que je sais)
There are always overdrafts, free overdraft, no delay (Il y a toujours des découverts, découvert libre, sans retard)
All things, no need to be deliberate, will be timely (Toutes les choses, pas besoin d’être délibéré, sera opportun)
The feeling is that there is no need to go into the name (Le sentiment est qu’il n’y a pas besoin d’entrer dans le nom)
Vanila Sky loves (La fille des nuages vous aime)

Bon… maintenant, comme c’est de la poésie, il faut interpréter le texte… et que ce soit en anglais, en français, en pinyin ou en chinois traditionnel, je ne suis pas persuadée d’avoir tout compris! Si des lecteurs chinois me lisent, je suis très curieuse d’en savoir le sens caché!

Et pour m’aider, voici les outils que j’utilise :

5 réflexions au sujet de « C’est du chinois #4 – Le Pinyin »

  1. Amusant tout pareil !
    Pour lire le « darija » langue parlée par les marocains la prononciation est indiquée par un 3 = te 5 = kh 9 tse (approximatif donc) 😊
    La plus part part correspondent via les réseaux sociaux de cette façon
    Je me débrouille pas trop mal avec ce genre de texte 💪😉

    Aimé par 1 personne

      • Bon alors oui. C’est officiel ! Le cantonais est la langue la plus difficile au monde. L’UNESCO a fait un classement. Le chinois arrive en première position (le français en 10e haha). Et comme le mandarin est plus simple que le cantonais eh bien je peux fièrement dire que j’apprends la langue la plus difficile au monde… et que je m’en sors malgré tout ! 😜

        J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.