Histoires Expatriées #2 – La vision de la Suisse dans mon pays d’adoption

Cet article participe au RDV #histoiresexpatriées organisé par le blog l’Occhio di Lucie

La Suisse, ses montres, son chocolat, ses belles montagnes – et accessoirement, ses banquiers ! C’est ce qu’on entend partout concernant son pays quand on est un Suisse qui se balade ! Hong-Kong ne fait pas exception. Depuis que je suis ici, j’entends souvent parler de ma chère Helvétie, puisque – dans les malls, dans la rue – d’immenses affiches mettent en avant les fameuses marques qui ont fait la réputation de notre cher pays.

Le 1881 Heritage et ses boutiques de luxe, dont Cartier à gauche

Le 1881 Heritage et ses boutiques de luxe, dont Cartier à gauche

Mais combien de Suisses vivent à Hong-Kong ? Et quels sont les clichés qui sont véhiculés sur notre belle patrie ? Dans le cadre de ce deuxième challenge, proposé par Eva, qui vit au Japon, cet article vous en dira plus sur les Helvètes et Hong-Kong !

Combien de Suisses à Hong-Kong ?

D’après la page Statistiques du Département Fédéral des Affaires étrangères concernant les Suisses de l’étranger, nous serions 944’883 Suisses (soit 11% de la population) à vivre hors de nos frontières, dont environ 66’000 en Asie. A Hong-Kong, nous serions 2’275 Suisses précisément ! Ça n’est franchement pas beaucoup si on compare aux 35’000 anglais et 25’000 français sur le territoire. (Rappelons toutefois qu’à Hong-Kong, 92% de la population est composée de Hongkongais et de Chinois, 4% de Philippins et d’Indonésiens… et 4% d’autres, dont nous faisons partie – ce n’est pas énorme énorme).

Et pourtant, malgré les deux milles et quelques Suisses perdus dans la botte de foin qu’est Hong-Kong, depuis que nous sommes ici nous avons rencontré trois banquiers, un de Genève, un de Lutry et un des… Avants – le village de 450 habitants où j’ai grandi… (fallait le faire !), et une fille de Saint-Légier qui a été à l’école avec le frère de Nicolas (là aussi, fallait le faire)!

La Suisse via l’imaginaire des Hongkongais

Alors, quels sont les clichés sur la Suisse à Hong-Kong ? Comment sommes-nous perçus? Difficile de le savoir de manière objective. Du coup, j’ai posé la question à quelques amis : C. et W. sont 100% Hong-Kongais ayant toujours vécu à Hong-Kong. A. est ABC (American born Chinese), elle a déjà voyagé en Suisse et son petit ami est… Suisse, haha ! Et I. est Canado-Hongkongais. Il n’a jamais voyagé en Suisse. Voici donc leurs réponses aux questions suivantes :

  • Selon vous, à quoi ressemble la Suisse ?

C.: Je pense immédiatement au dessin-animé Heidi (elle parle de l’anime japonais, pas la version que nous avions en Suisse). C’est ce que je pense de la Suisse… de Heidi, que je regardais quand j’étais enfant. Beaucoup de magnifique nature avec la montagne et les maisons en bois.

W. : La Suisse est un très beau pays avec plein de neige ! La neige est partout ainsi que les ski resorts ! C’est encerclé de montagnes enneigées et du coup, les paysages sont magnifiques. Politiquement, la Suisse se proclame comme un pays neutre, ce qui signifie qu’elle n’est l’amie de personne. Linguistiquement, vous parlez l’allemand et le français qui finissent par se mélanger. Ainsi, lorsqu’un Français ou un Allemand veut comprendre un Suisse, il a besoin d’un interprète. (Petite note concernant la remarque de W. qui adore faire des blagues – et qui est, d’ailleurs, mon guide pour tout ce qui est humour cantonais ! 😉 Sur ce coup, il m’a répondu très ironiquement mais malgré tout, tout n’est pas faux)

I.: Les Alpes et les montagnes, les petites villes avec des chalets

A. : Comme je suis déjà allée en Suisse, je saute cette question, je sais à quoi elle ressemble !

  • Comment sont les Suisses selon vous – quels sont leurs traits de caractère principaux ? Comment les imaginez-vous ?

W. : Les Suisses aiment le chocolat. Ils sont polis. Ils savent profiter de la vie.

C.: Je pense que les Suisses sont gentils et calmes, car ils n’ont pas à vivre dans le stress comme les Hongkongais. Ils n’ont pas la volonté de se mettre en compétition avec les autres, ils veulent juste vivre en harmonie avec les autres. (Ohhh si seulement c’était vrai !)

I.: Les Suisse sont froids (cliniques) et efficaces. Ils sont très honnêtes.

A. : Je pense que les Suisses sont plutôt réservés, moins démonstratifs et ouverts que les Américains ou les Anglais. Ce sont des travailleurs, ils sont ponctuels et traditionnels. Mais ils sont bien habillés et sont fiers de ce qu’ils sont. Je connais aussi plusieurs Suisses-Anglais ou Suisses-Américains qui étaient dans ma classe. Ils étaient très sympa et bien élevés.

  • Quand je dis “Suisse”, à quoi penses-tu ?

W. : Lindt. Mais aussi aux photographes qui avant de prendre une photo disent « Guys let’s say swiss….. »

C.: Je pense à la fondue, au chocolat, aux hommes suisses avec des barbes blanches qui rient en faisant le même bruit que le Père Noël « Ho ho ho » !

I.: Les couteaux et les montres !

A. : Chocolat, fondue au fromage, ski, montagnes et lacs

  • Connais-tu des Suisses ? Comment sont-ils ? Font-ils des choses qui te semblent inhabituelles ou bizarres ?

W. : Je connais une Suisse (accessoirement, c’est de moi qu’il parle) et elle aime le chocolat (prise la main dans le sac 😉)

C.: Je ne connais pas de Suisses à part toi 😊

I.: Je connais quelques Suisses (dont Nicolas et toi). Le responsable de ma mère est un suisse allemand et il est très perfectionniste. Tout doit être fait parfaitement. J’ai un ami qui habite à Zürich et il m’a raconté que les Suisses étaient toujours à l’heure. Il m’a dit que les conducteurs de bus partiront pile à l’heure même s’ils voient quelqu’un courir pour le prendre. Ils ne les attendront pas. Nicolas et toi êtes assez différents des Suisses que j’ai rencontrés, vous êtes plus chaleureux (yeeeh), mais peut-être que c’est un trait suisse romand. Je trouve votre obsession d’être à l’heure étrange ainsi que cette manie de vouloir que tout soit parfait. Vous êtes même plus maniaques que les Allemands. Les Asiatiques fonctionnent différemment. On accepte tout ce qui fonctionne en principe à 80% au lieu de 100%.

(Je tiens à préciser que je n’ai pas corrompu I. avec une bière pour qu’il dise du bien de Nicolas et moi)

A. : J’en connais plusieurs. Ils sont très sympas et sont toujours prêts à t’aider quand tu les connais bien. Je pense qu’ils ont une fascination pour les autres cultures telles que les cultures asiatiques (Thaïlande, Chine, Japon). Le concept de la bise peut être bizarre pour des gens qui n’en ont pas l’habitude.

  • Autres remarques sur la Suisse ?

W. : Rien d’autre que le chocolat

I.: Ce n’est pas vraiment une place où je brûle d’envie d’aller. Je pense que c’est un petit pays européen qui respecte sa vie privée et qui n’est pas très accueillant pour les étrangers (notamment pour devenir citoyen suisse). C’est un peu comme le Japon, je suis sûr que c’est un endroit formidable à visiter, mais en vivant là-bas, on ne verra jamais un non-Suisse devenir un « Suisse »

C.: Tout le monde me dit qu’il faut absolument que je visite la Suisse une fois dans ma vie… pour ses paysages et sa nature !

****

Bon, en gros nous sommes connus pour le chocolat et la fondue. Personne ne cite nos banques, nos marmottes, notre Matterhorn (probablement trop dur à prononcer), notre industrie pharmaceutique ou encore notre merveilleux Cenovis (quel dommage… mais même le correcteur orthographique ne le connaît pas) ! C’est toujours le côté pittoresque qui l’emporte, et tant mieux. Par contre, on a l’air quand même assez froids… allez les Suisses qui me lisent, je compte sur vous pour briser cette image en étant trop sympa avec les futurs étrangers que vous rencontrerez ! 😊

Et la Suisse et Hong-Kong plus précisément ?

A Hong-Kong, pleins de trucs s’appellent Swiss sans en être. On trouve par exemple des boulangeries suisses (qui n’ont absolument rien de suisse), un Swiss restaurant, qui sert de tout sauf de la cuisine suisse, où les swiss wings, des ailes de poulet laquées à la sauce soja. C’est d’ailleurs un Hongkongais qui m’en a parlé en premier. Il m’a dit : « Ahhhh j’adore la cuisine suisse. Surtout le poulet suisse. ». J’ai haussé le sourcil, un peu sceptique. Le poulet suisse ? L’émincé de poulet à la zurichoise ? Puis, il a précisé : « The swiss wings ! ». En gros, c’est une spécialité hongkongaise qui s’appelle les Swiss Wings ! C’est du poulet glacé avec de la sauce soja et de la sauce aux huîtres. C’est un peu aigre doux. Alors pourquoi Swiss Wings? Eh bien, les hongkongais n’ont pas un accent anglais parfait. Du coup, le mot Sweet wings s’est peu à peu transformé en …Sweet… Sweess… Swiss wings ! Et hop ! Un nouveau plat suisse !

La devanture d'un resto suisse à Tsim Sha Tsui

La devanture d’un resto suisse à Tsim Sha Tsui

Mais il y a aussi de vraies institutions suisses tout de même. Il y a par exemple deux restaurants suisses – que nous n’avons pas encore testé (il fait trop chaud). Il y a aussi un shop en ligne qui vend des produits suisses, comme des CDs de jodel, ou du müesli, il y a une association suisse où on peut aller jouer au jass (pas testé non plus, vous connaissez mon amour pour les jeux…), et il y a même une école suisse ! Eh ouais !

Pour conclure, les Hong-Kongais et les Suisses, qu’ont-ils en commun ?

La Suisse et Hong-Kong ont malgré tout plusieurs points communs :

  • La taille du pays : tous deux sont de petits pays…
  • Le bilinguisme environnant : la Suisse et Hong-Kong sont des pays où tout est traduit en plusieurs langues. On a donc l’habitude que les messages d’informations soient longs. A Hong-Kong, chaque message dans les métros est en cantonais, en mandarin et en anglais. En Suisse, c’est en français, allemand, italien et anglais. De plus, au cinéma, on a l’habitude de regarder des films sous-titrés (je me suis rendu compte en vivant ici, que ça traumatisait la majorité des expats non habitués, tous ces sous-titres en bas de l’écran…)
  • Le coût de la vie est cher : si mes amis français font un arrêt cardiaque en arrivant à Hong-Kong, ici on n’est pas trop bousculés. Les prix des médecins, des coiffeurs, des produits importés sont relativement identiques. Les apparts sont bien plus chers à Hong-Kong mais à l’inverse en Suisse, c’est la nourriture et les transports qui sont extrêmement onéreux.
  • Les banques : nos deux pays sont connus pour être un fief bancaire. Tout comme il y a un quartier des banques à Genève, il y en a un à Hong-Kong !
  • Une passion pour les plats à partager : chez nous c’est la fondue – ici les hots-pots… ou alors les assiettes valaisannes, ou encore la raclette versus les Dim Sums ici!
  • Et les montagnes !: Hong-Kong ne possède pas moins de 129 montagnes (je n’ai pas compté les petites collines, attention). Le pays faisant 1 104 km2, cela fait une montagne pour 9 kilomètres carrés. Pas mal hein ? La Suisse en aurait 451 (je ne suis pas sûre de mes chiffres, c’était une galère à trouver), mais enfin bref, grosso modo… ça s’étale sur 41’000 km2. Alors oui, elles sont plus grandes et ce n’est pas vraiment comparable mais Hong-Kong se défend pas mal tout de même!

Pour terminer, sachez que Suisse en cantonais se dit Seoi si ! Ca s’écrit comme ça : 瑞士. Ce qui est marrant c’est que le deuxième caractère ressemble un peu à notre drapeau suisse. Le premier mot, 瑞 seoi6 signifie : chanceux, de bon augure… et le deuxième caractère, 士 si6, voudrait dire personne louable ! Joli, non ?

Cet article participe au rendez-vous #histoireexpatriées créé par le blog L’occhio de Lucie. Ce rendez-vous mensuel réunit des bloggeurs expatriés à travers le monde autour d’un thème et nous permet de connaître la vie de différents pays!

Les autres participantes :

20 réflexions au sujet de « Histoires Expatriées #2 – La vision de la Suisse dans mon pays d’adoption »

  1. Ping : #Histoires Expatriées : Vision de la France et des Français au Japon – QUOTIDIEN D'UNE EXPATRIÉE AU JAPON

  2. Trop bien! Ça me remet un peu dans le coup, en vivant en amérique latine on ne rencontre pas beaucoup se Suisse (romand) et comme je ne sais pas l’allemand… Mais c’est fou l’image est typiquement asiatique!
    Disons que le Costa Rica est souvent comparé à la Suisse d’amérique latine…. mais quand tu leur demande, ils ne savent pas vraiment pourquoi…
    A mon avis c’est plus pour l’argent qui tourne dans les banques (on serait étonné en y regardant de plus près) et la nature…
    Mais comme personne n’a vraiment eu l’occasion d’y aller, ça restera donc un énigme 😂 . La bise 😁

    Aimé par 1 personne

  3. Génial d’avoir formulé ton article sous forme d’interview !
    Je n’ai jamais été en Suisse mais j’ai finalement une image similaire: des montres, du chocolat, des fondues, des montagnes et Heidi :p
    Si j’y passe un jour, je chercherais les Swiss Wings 😉 (super histoire ^^)

    Aimé par 1 personne

    • Haha je trouvais plus simple… et plus réaliste ! 🙂
      Pour les swiss wings je te souhaite bien du courage ! 😛 Mais pour le fromage ouiiii viens en Suisse… on rivalise pas avec le fromage français mais on en a aussi du bon !

      J'aime

    • Hihi, alors sache que France se dit : faat3 gwok3 – en chinois : 法國
      Et voilà la signification :
      法 faat3 – French; methods; rules
      國 gwok3 – nation; country; state

      Pour Canada, ça ressemble à notre prononciation en plus trainant : 加拿大 – gaa1 naa4 daai6. Et les idéogrammes signifient :
      加 gaa1 – plus, add to, increase, append
      拿 naa4 – take
      大 daai6 – big

      Moins poétique quand même 😉

      Aimé par 1 personne

  4. Ping : Histoires Expatriées | Les Français & La France Vus Du Canada ! | Ferdy pain d'épice

  5. Ping : La France et les Français... vus d'Allemagne - 3 kleine grenouilles

    • Merci ;-)! Oui, la bouffe… bon pour la France, ça me semble particulièrement normal. Nous c’est le chocolat, la fondue (parfois)… mais personne ne connaît nos autres spécialités ;-)! A vrai dire, je pense qu’à moins d’avoir séjourné en Suisse, c’est impossible de les connaître. Il y a peu de restos suisses de par le monde, contrairement à la cuisine française qui est connue mondialement.
      Mais j’imagine que c’est pareil pour l’Allemagne – à part les Bretzels et les Schnitzels, en général, la cuisine allemande est méconnue!

      Aimé par 1 personne

  6. Bonne idée de faire une interview et de chercher des points communs entre les deux pays.
    Bien que frontalière, d’Alsace du Haut-Rhin, je n’ai visité que Bale, mais je partage certaines idées recues ennoncées dans ton article, chocolat, montres, ponctualité, fondue, banque, cher, Heidi (je regardais les vieux films avec ma mère), montagnes et je rajouterai le cliché de « les Suisses sont lents ».

    J'aime

  7. Ping : Vision des Français (France) … par une Suisse à l’étranger. – Hilo Rico (#tripofmylife)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.