Noah’s ark – un parc à thème sur l’arche de Noé

Lors du passage de ma copine M. en ville, j’ai pu profiter de son amour des lieux insolites pour visiter avec elle des endroits surprenants et hors des sentiers battus. C’est comme ça que nous nous sommes retrouvées à explorer la petite île de Ma Wan !

Cet îlot d’à peine un kilomètre carré est on ne peut plus mal situé. Perdu entre l’île de Tsing Yi, et celle de Lantau, il est défiguré par le passage de l’autoroute, au-dessus de sa tête, d’un deuxième pont allant je ne sais où, et des bruits incessants des avions (l’aéroport étant à proximité). Ce n’est donc clairement pas un lieu de rêve.

Et pourtant, Ma Wan est une destination idéale, si vous aimez les endroits inattendus ! En effet, on y trouve un parc à thème créationniste, intitulé Noah’s Ark et au sein duquel se trouve l’arche de Noé « grandeur nature » (du moins, selon les explications techniques présentes dans la Bible). Aux portes de l’arche, on trouve 67 couples d’animaux qui auraient embarqués dans le navire, et en son sein, une sorte de mini-zoo avec de petits animaux comme des perruches, des hamsters, des lézards, des insectes…

En résumé, ce parc, ouvert en 2009 part du principe que l’arche de Noé est une histoire véridique. En entrant dans l’arche, en plus des animaux divers, on se retrouve donc face à une foule d’informations techniques et surprenantes, expliquant comment l’arche a été construite, comment Noé et son petit monde ont pu survivre et avoir assez de nourriture, comment l’arche a été étanchéifiée, etc…

En plus des explications écrites, le thème propose deux films interactifs sur écrans à 180° :

  • Le premier explique l’histoire de Noé avec moult détails et effets spéciaux (fumée, secousses, projection d’eau…) pour qu’on se représente la force du déluge ayant eu lieu ! Pour ceux qui auraient oublié cet épisode de la Bible, Noé a construit un immense navire, sur l’ordre de Dieu, afin de sauver sa famille (sa femme, ses trois fils et leurs épouses respective) ainsi qu’un couple de toutes les espèces animales au monde, pour les sauver du Déluge.
  • Le deuxième film, qui clôt la visite, tente de répondre à la question suivante : au vu des pêchés commis actuellement par une grande partie de l’humanité, des problèmes climatiques, des guerres… un deuxième déluge va-t-il arriver prochainement ? La conclusion est un peu vague – nous disant qu’il est important de réduire sa consommation personnelle… mais surtout, qu’il faut croire en Dieu et que la propagation de la Bible en Chine serait peut-être une solution au désastre qui nous pend au nez.

En plus de l’arche de ses diverses animations, la visite du parc comprend un jardin luxuriant, un stade de foot… et… le plus étrange, des tombes datant du Néolithique (datant d’environ 3000 av. J.-C.).

Le parc abrite également un hôtel, une auberge de jeunesse, des salles de banquets pour des mariages, ainsi qu’une sorte de musée éducatif pour les jeunes enfants, mélangeant tous les sujets scientifiques possibles dans de petites pièces… et décoré avec une sorte de carte plutôt aléatoire où le bateau de la Boston Tea Party est amarré en face du Château de Versailles… et où Platon est assis à côté de Jésus.

M. et moi avons donc commencé la visite par l’arche, puis par le parc, avant de finir… à la Solar Tower, une tour destinée à étudier le soleil, dans laquelle nous avons vu un film en 3D, produit en partie par la NASA, sur les éruptions solaires. La tour abrite également un télescope de 350 mm de diamètre, l’un des plus grands télescopes solaires professionnels en Asie du Sud-Est!

Pour entrer dans la Solar Tower, il nous suffisait de présenter notre billet d’entrée pour le Noah’s Ark, ce qui m’a vraiment surprise : la cohabitation d’un musée créationniste avec un musée plus scientifique m’a semblé très inhabituel et contradictoire.

Cette excursion m’a donc laissée perplexe. J’avoue que voir de mes propres yeux un édifice créationniste était pour moi une grande première… et son agencement ainsi que sa proximité avec un haut lieu de la découverte spatiale – ainsi qu’un lieu historique de grande envergure m’a semblé être un mariage paradoxal.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.