Bon alors, le Nouvel An chinois, c’est comment?

Eh voilà, nous sommes le 08 février et le Nouvel An chinois est donc désormais derrière nous. La ville s’est réveillée ce matin (c’était férié mardi, mercredi et jeudi), et la routine reprend son cours! Nous voilà de plein pied dans l’année du cochon de terre!

Bon, et alors, c’est comment le Nouvel An Chinois « en vrai »?

Eh bien, tout d’abord, c’est calme. J’ai trouvé que c’était une ambiance ressemblant très fortement à Noël : tout d’abord la grosse frénésie, l’excitation suprême les jours qui précèdent… et puis, d’un seul coup, tout se calme. Les gens vont voir la famille, ils passent la journée ensemble, mangent, se distribuent des Lai see, restent tranquilles! Les rues sont désertes, les magasins et les restaurants fermés… pour une fois dans l’année, Hong-Kong se repose.

Et en parallèle, il y a pleins d’activités à découvrir! Le site de Sassy recommandait les activités suivantes : la parade du Nouvel An, le Chinese New Year Fireworks, le Hong Kong Well Wishing Festival, la Hong Kong Jockey Clubs’ Chinese New Year Race Day, le Lunar New Year Lantern Carnivals and Youth Nights,visiter un temple, aller au marché aux fleurs, profiter de Ocean Park, faire un brunch, randonner, ou encore faire un pique-nique…

Nous avons été bons élèves. On a fait six de ces activités pendant ces trois jours de calme!

Tout d’abord, dimanche soir, nous sommes allées visiter le marché aux fleurs de Victoria Park. En résumé, c’est un grand marché où tu peux acheter tous les accessoires possibles et imaginables en forme de cochon, des fleurs, bien sûr, et manger des spécialités locales dans des Food trucks. Nous avons arpenté les allées, regardé (mais pas acheté) les peluches cochons, les ouvre-bouteilles cochons, les couvertures cochons, les sacs cochons, les chapeaux cochons, les culottes cochons, etc. Nous avons fait de même dans les rayons de fleurs (mais là, j’ai acheté une orchidée) puis nous avons goûté à des plats très étranges : du cartilage de poulet, qu’il fallait mâchouiller et avaler, du porc sur du riz – très bon et classique – et du stinky tofu, soit un tofu fermenté sentant exactement comme un vestiaire de foot après un match. Le goût du stinky tofu est par contre plutôt bon, si on aime les mets un peu aigres!

Ensuite, le mardi, premier jour du Chinese New Year, nous avons fait une randonnée. Nous sommes montés au Peak, puis sommes redescendus à pied jusqu’au réservoir d’Aberdeen. C’était magnifique. Si la foule était amassée sur le Peak, à peine avons-nous amorcé notre descente que nous étions seuls au monde! Nous avons marché 3h environ, au milieu de la forêt, avec pour seuls compagnons des oiseaux plutôt en forme, au milieu desquels nous avons pique-niqué. L’arrivée au réservoir d’Aberdeen vaut le coup d’oeil. Celui-ci ressemble à un grand barrage entouré d’une terre orange foncée, contrastant avec le vert de la forêt. On peut s’y promener, faire des barbecues, s’y reposer!

Puis, le soir, nous avons été voir la Parade du Nouvel An. Il y avait un monde terrifiant.

La première partie du défilé, j’ai vu des bouts de la parade en regardant sur les écrans de téléphone des gens situés devant moi. Nous avons donc décidé de bouger un peu, puisqu’on ne voyait rien avant de trouver une petite place derrière deux barrières (place peu prisée puisque nous étions trop loin pour récupérer les cadeaux commerciaux distribués par les chars). Le défilé était très familial : des chars commerciaux (type Disneyland, Wellcome, Qatar Airways…) entrecoupés de petits spectacles faits par des clubs locaux (le club de corde à sauter, de gymnastique, de danse, etc.). Ça devait être très impressionnant pour ces enfants de défiler devant tant de monde. C’était également impressionnant pour nous de pouvoir se promener dans Tsim Sha Tsui au milieu de la route, sans voitures, sans bus, sans feux.

Mercredi, nous sommes allés voir les feux d’artifices avec deux amis canadiens. Les feux étaient impressionnants! On aurait dit le final des feux d’artifices de Vevey mais en 20 fois plus long! Puis, en partant, nous avons fait un saut au Hong Kong Light Pulse Festival, mettant en scène des œuvres d’art lumineuses dans le Tamar Park.

Et jeudi, nous sommes allés voir la course de chevaux de Nouvel An avec A. et P.. C’était franchement étonnant, la foule était massive… beaucoup de gens pariaient et dans le stade, l’ambiance était frénétique lorsque les chevaux passaient devant nous! A l’intérieur du stade, on se serait cru dans la salle de la bourse à Wall Street. Des parieurs concentrés fixaient les écrans, réfléchissant à la meilleure stratégie, aux chevaux les plus efficaces…. ce qui en valait la peine puisque le montant maximal à gagner était de 18 millions de dollars (ce qui équivaut quand même à 2 millions de francs suisses) !

Puis, après nous êtres frottés à la foule en délire, nous sommes rentrés  terminer en douceur ce férié du Lunar New Year!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.