Un peu de politesse!

Depuis quelques temps, nous commençons à sortir avec des hongkongais ! C’est génial ! Ces nouveaux amis nous font découvrir leur culture, leur pays, mais également pleins de spécialités culinaires, d’endroits, de petits restaurants où nous ne serions jamais allés seuls ! Et pour honorer nos hôtes, il faut être poli. Mais comment faire et comment savoir ce qui se fait ou non ? Doit-on faire la bise ou serrer la main quand on se dit bonjour ? Puis-je me moucher en public ? Peut-on parler en mangeant ? Comment dois-je tenir mes baguettes ? Tout un tas de petites choses non-innées que nous devons apprendre et apprivoiser !

J’ai donc fait une petite recherche et je suis allée regarder quelle est l’étiquette à respecter à Hong-Kong et j’ai découvert qu’il fallait suivre un certain nombre de règles – certaines logiques… d’autres un peu plus surprenantes ou difficiles à suivre en tant qu’européenne pure souche!

Voici donc les quelques règles auxquelles il faudra que nous soyons attentifs les premiers temps :

  • Une poignée de main pour se dire bonjour

La bise semble être un concept très francophone ! Même avec nos nouveaux amis expats – des anglais, américains, canadiens, australiens – pas de bise en vue… au mieux un petit hug. Mais avec les Hongkongais on se serre la main – peu importe le genre, l’âge, c’est ainsi qu’on procède. Ici, on ne se touche pas vraiment, donc pas de grandes accolades, de tapes sur l’épaule ou autre… Il n’y a que mon amie A., friande de tout ce qui est français qui adore me faire la bise, me déroutant parfois parce qu’elle m’en fait 2 et non 3 !!!

  • Quand on est au restaurant…

Lorsqu’on va au restaurant avec un hongkongais, plus rien ne fonctionne comme en Suisse. Tout d’abord, comme au Liban, on commande des plats qu’on partagera (ce que j’adore, car ça permet de goûter à pleins de choses diverses !). Puis, on vous amènera le thé. Dans la plupart des restaurants c’est compris d’office. Parfois vous pourrez choisir sa saveur, parfois pas. C’est très pratique et j’adore cette coutume.

Vous devrez ensuite commander. Après avoir regardé le menu, les serveurs ne viendront pas directement vers vous pour savoir si vous avez choisi. Vous devez les appeler dès que vous avez besoin de quelque chose : pour commander, pour avoir de l’eau supplémentaire dans votre thé, pour l’addition, etc. Au début, je trouvais ça très autoritaire et j’étais gênée mais si vous ne le faites pas, vous allez attendre des heures. On s’y fait finalement.

Lorsque les plats arrivent, dans certains restaurants traditionnels, il y a tout un rituel. D’abord, on reçoit une théière d’eau chaude ou de thé et un grand saladier pour faire la vaisselle. On commence donc le repas en nettoyant nos assiettes, bols et baguettes que nous utiliserons ensuite. La première fois, Nicolas et moi n’avions pas compris. On a donc bu le « thé pour la vaisselle » – mais je vous rassure, nous n’avons pas été malade. C’était du thé classique ! J’ai demandé à notre ami I. pourquoi laver sa vaisselle avec du thé, mais il n’a pas su me répondre. L’objectif étant de stériliser la vaisselle avec de l’eau chaude, c’est vrai que le thé peut aussi convenir !

Ensuite, il est d’usage de goûter à tout. C’est très impoli de refuser quelque chose qu’on nous propose. Personnellement, cela ne me pose pas de problème car jusqu’à présent, tout ce que j’ai goûté était excellent, mais il faut parfois être prêt psychologiquement à goûter à des aliments que nous n’aurions jamais commandés nous-même.

Si vous êtes invités, votre hôte remplira votre bol à chaque fois qu’il est vide. Il ne veut en effet pas que vous ayez faim. Si vous avez terminé, il faudra laisser un peu de nourriture dans votre assiette et dans les plats, sinon cela voudra dire que vous n’avez pas eu assez à manger.

Si vous avez des os, des carcasses de crabe ou de coquillages qui vous gênent dans votre petit bol, aucun souci, vous pouvez les poser à même la table (même s’il y a une nappe). Ça fait bizarre au début mais on s’y habitue.

Et qui dit manger asiatique, dit baguettes et alors là, il faut être attentif : il y a parfois une paire de baguettes pour se servir du plat au bol (que les convives partageront) et une paire de baguette individuelle pour porter les aliments à la bouche. Attention à ne pas confondre car c’est considéré comme très peu hygiénique de manger avec ses baguettes personnelles dans le plat. Et je vous assure que ça demande une concentration colossale ! A chaque fois, malgré le fait que les baguettes soient de couleurs différentes, je me mélange les pinceaux. Quand vous avez fini de manger, reposez-les sur la table ou le repose baguette. Ne les plantez jamais dans le riz, cela se fait uniquement lors des funérailles et c’est donc considéré comme de mauvais augure. Il ne faut pas non plus les utiliser pour d’autres choses que manger, ce ne sont pas des baguettes de tambour ou des pointeurs !

Les baguettes blanches sont personnelles et les brunes servent à se servir dans les plats

  • Quand on donne ou on reçoit quelque chose…

…il faut le faire avec les deux mains. Que ce soit de l’argent, votre carte de crédit, une carte de visite, un cadeau, il faut utiliser ses dix doigts, tendus vers l’avant. Et si quelqu’un vous donne une carte de visite, vous devez la regarder longuement et la ranger avec soin. La jeter dans la poche de sa veste est très impoli.

  • Les rots

Étrangement, oui, on peut roter ici, sans aucun souci. Je ne vous dis pas ma surprise, la première fois, dans les cabines d’essayages de Zara, quand la très jolie petite demoiselle en robe a roté, de manière très naturelle. Cela arrive un peu partout d’ailleurs : dans l’ascenseur, dans la rue, à table, dans le métro. C’est comme tousser ou éternuer. Par contre, si vous désirez vous y mettre, faites-le quand même discrètement. Épeler l’alphabet en rotant et en se tapant le ventre n’est pas vraiment dans les habitudes.

A l’inverse, se moucher avec un mouchoir usagé peut être perçu comme totalement sale ici.

  • Maîtriser ses émotions

Ici, il ne faut pas se mettre en colère. Cela ne sert à rien et c’est même contreproductif. Hurler en public est très très mal vu…  Du coup, si vous vous disputez avec Jules sur le choix du restaurant, faites-le discrètement (je vous rassure, cela ne nous est jamais arrivé, Nico et moi sommes très compatibles concernant la nourriture 😉).

A l’inverse, et je ne peux pas me l’expliquer, nous avons été témoins d’une dispute terrible dans un magasin. Une femme courait après une autre en hurlant, essayait de l’empêcher de passer. C’était violent et bruyant… on n’a jamais su ce qu’il s’était passé mais c’était assez impressionnant (et cela devait être grave pour s’énerver comme ça).

Si un hongkongais ou un expat de longue date nous lit, qu’il n’hésite pas à confirmer ou infirmer ce que j’ai écrit plus haut – ou encore à mettre en commentaire les sujets que j’aurais oublié! Je suis encore bien débutante et je tâtonne dans cette nouvelle culture que je découvre!

Pour en savoir plus, voici quelques sites expliquant les us et coutumes en termes de politesse :

3 réflexions au sujet de « Un peu de politesse! »

  1. La petite vaisselle ne se fait pas systématiquement avec du thé. Disons que les Hong Kongais prennent la première théorie qui leur tombent sous la main, peu importe que ce soit du thé ou de l eau. L important c est de stériliser les plats, la  » plonge » telle qu on l’a connait dans nos restaurants est parfois succincte ici.

    Pour les cadeaux, comme pour les lai see ( petites enveloppes rouges du nouvel an chinois) , on ne les ouvre pas devant la personne qui nous l a offert. Il y a encore plein de choses a découvrir a H.K comme l absence d étages finissant par 4 dans les immeubles, l’ importance du Feng Shui ici, les traditions liées au nouvel an chinois dont les enveloppes ( a qui donner, combien etc) …
    Etc.

    C est surprenant au début 😂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.