Le grand départ

“C’est la contemplation silencieuse des atlas, à plat-ventre sur le tapis, entre dix et treize ans, qui donne ainsi l’envie de tout planter là. Songez à des régions comme le Banat, la Caspienne, le Cachemire, aux musiques qui y résonnent, aux regards qu’on y croise, aux idées qui vous y attendent… Lorsque le désir résiste aux premières atteintes du bon sens, on lui cherche des raisons. Et on en trouve qui ne valent rien. La vérité, c’est qu’on ne sait comment nommer ce qui vous pousse. Quelque chose en vous grandit et détache les amarres, jusqu’au jour où, pas trop sûr de soi, on s’en va pour de bon. » [Nicolas Bouvier]

Et voilà, d’ici deux mois, nous larguerons les amarres – et, libérés de nos meubles, de notre vie confortable, organisée, nous nous envolerons pour le “Port aux Parfums » qui a fait tourner bien des têtes avant nous !

Sur ce blog vous pourrez suivre nos premiers pas dans cet environnement complètement nouveau, lire nos étonnements et peut être en découvrir un peu plus sur ce bout de terre où nous allons poser nos valises !

Mais en attendant, je retourne à nos cartons, à notre paperasse et à nos trente ans de vie qu’il faut emballer !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.